La Montagne aux Corbeaux

Magic doesn't exist, only in yours Dreams...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 15:47

Nous sommes en plein printemps, le temps se réchauffe peu à peu. Laissant derrière un hiver bien rude. Les buissons reprenaient peu à peu de leur constance, les arbres n’étaient plus nu à sec, les oiseaux piaillaient de nouveau. C’est d’ailleurs une magnifique colombe qui vint réveiller notre chère directrice. Une main sur le front, un genou levé, elle était à moitié couverte par sa couverture. Habillée d’une simple chemisette transparente, elle se décida enfin à se levée du lit pour aller grignoter un petit quelque chose. Il était bien tôt, un petit six heures du matin. Il était rare pour la demoiselle de se levée si tôt. Vu le peu de temps qu’elle passait dans la salle de bain, elle e levait généralement une heure plus tard pour se rendre au travail. Mais aujourd’hui, bien que nous soyons en pleine semaine, elle n’avait absolument pas envie d’aller jouer au policier dans l’enceinte de l’établissement. Avec une lenteur qu’on lui connait peu, elle sorti sa brioche du grille-pain et l’enfila dans la bouche. Trainant des pieds jusqu’à la salle de bain, tasse de café noir dans la main. Oui, c’est une femme, elle sait faire plusieurs choses à la fois ! Elle s’enfila la caféine d’une traite, secouant la tête dans une grimace. Puis fini la fin de sa brioche grillée avant de jeter sur le lavabo ce qui lui sert de « pyjama ».
Après une bonne douche, elle s’enroula dans une serviette bien chaude. Puis alla chercher une de ses combinaisons en cuir. Elle en prit une noire, aux reliures rouges vifs. Après l’avoir enfiler, elle attacha ses cheveux en une queue de cheval haute. Une paire de bottines à talons rouge vifs et sa précieuse mallette. Une fois prête, elle donna les ordres au major d’homme du manoir puis fila chercher sa Suzuki Hayabusa noir matte. Une fois le compteur en route, elle roula à toute vitesse dans la ville, roulant vers la Montagne. Oui, pas très professionnel notre Lilly. Mais elle savait qu’elle n’avait pas de rendez-vous important. Les élèves étaient plutôt calme ces derniers temps. Et cela l’ennuyait à en mourir. Alors, plutôt que croupir sous une montagne de documentation à remplir, elle préférait se faire une petite virée au perchoir aux corbeaux. Peut-être y trouverait-elle Oswald. Elle avait envie de lui demander pourquoi son rôle était-il si ennuyant. Elle avait déjà son cota d’ennuie à la table ronde pour en rajouter une couche avec ce pensionnat. Il lui avait promis des élèves pertubateurs, passé du côté obscur. Et jusqu’à présent, elle n’avait que de bons toutous bien sages, passionnée par la lumière. Pitoyable !
Une fois arrivée au pied de la Montagne, elle retira les clés et cessa de faire rugir le moteur. Prit sa mallette et débuta sa longue marche jusqu’au sommet. Il fallait minimum deux heures de marche, pour les plus rapides pour atteindre l’arbre millénaire qui trônait fièrement sur le sommet. Trente minutes de marche et elle passa devant la cascade. Elle posa sa mallette au sol et s’aspergea le visage de l’eau pur de la montagne. Malgré que l’hiver vienne à peine de céder sa place au printemps, le temps était lourdement charger. Elle n’aurait jamais cru avoir si chaud. Mais elle savait qu’une fois arrivée à destination, le temps serait plus frais. Elle continua donc sa route. Passant par la grotte pour ne pas croiser des villageois. Elle ne fit même pas attention à la mine aux diamants. Elle était richissime, pourquoi s’embêterait-elle à aller creuser pour trouver des cailloux blancs ? Cette couleur l’horrifiait ! Certainement du au préjuger et au fait qu’elle devait cacher sa véritable identité à cause de son héritage. Être la prêtresse de la Nature et en même temps, pratiquer la magie noire étaient tout, sauf une bonne chose pour la table ronde.

♦ Maudites sorcières. Vous ne connaissez donc aucunes valeurs !

Ainsi, c’est ce qu’elle pensait de ses consœurs. Elles n’avaient aucune pitié pour elle, elle n’avait donc aucuns scrupules à les insultées ou même pire. Lilly n’aimait pas devoir remplir un rôle qui ne lui allait pas. Mais n’avait, a fortiori, pas le choix !
C’est donc après deux heures de marche, des insultes maudites plein la tête et la nuque en sueur, qu’elle vit enfin son objectif face à elle. Le petit chemin qui emmenait sur les lieux n’était pas historique. C’était un chemin quelconque. Mais la vue était formidable. D’ici, le village était encore plus petit qu’il ne l’était. Elle ne voyait même plus les villageois se promener dans les ruelles. Il était à présent presque dix heures. Et oui, bientôt l’heure de soupé ! Mais elle n’était pas presser de quitter ce silence mortuaire. Seulement quelques croassements de temps en temps. Un par ci, un par là. Mais rien d’autres. La Montagne était à elle, et à elle seule !
Ses jambes étaient en compote. Quoi de plus normal quand on sait que celle-ci n’était pas sportif et qu’elle utilisait ses véhicules pour aller acheter une simple baguette ? Quand elle daignait le faire, bien entendue.
Elle décida donc de laisser son corps s’écrouler au pied du cerisier fleuri. Fermant les yeux, pour savourer son moment de solitude, elle repensa à son charmant époux. Un grand brun, aux yeux en amande d’un marron banal. Avec sa peau aussi blanche que la mort. Et ses grandes mains qui ne cessaient de s’amuser avec les cheveux de la roussette. Inconsciemment, elle fit tourner l’alliance du défunt autour de son petit doigt. L’aimer ? Oui, certainement qu’elle y pensera toujours plus ou moins. Mais, pouvons-nous réellement dire qu’elle l’aimait ? Elle a quand même sacrifié sa vie pour avoir la marque d’un démon.
Bref. Tout était calme et paisible, jusqu’à ce qu’une onde noire n’atteint le cerveau de Mademoiselle Mizuno. Elle ouvrit alors ses yeux en grand. A la recherche de cette source ténébreuse. Elle savait que seul un Dragon Slayer avait de telles ondes. Et principalement ceux de la lignée d’un certain Nethalrion !
Les dragons et les sorcières ne faisaient pas bon ménage. Elle se releva donc lentement, restant sur ses gardes. Sortant sa boule de cristal. Si un combat devait s’engager, il serait dommage qu’on la prive de sa source de pouvoir. Mais rien n’apparaissait devant elle. Curieuse de voir une bête des ténèbres, elle se mit alors à s’adresser à la personne invisible.

♦ Tu compte me faire attendre encore longtemps ainsi ? Ou tu vas daigner pointer le bout de ton nez. Tes ondes ne peuvent pas se cacher, sort de là !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 17:20

Huit heure du matin, une fois de plus Ðestro n'avait pas fermer l'oeil de la nuit. Assis sur une haute branche du cerisier il avait une fois de plus contempler les étoiles à "sa" recherche. Le monde d'en bas de la montagne l'intéressait très peux, à chaque fois qu'il baissait les yeux pour regarder vers la ville il soupirais de désespoir.
Il viens souvent ici, car il a la paix et la tranquillité, juste lui et le noir de la nuit.
Mais sa tranquillité allais être bien vite troublé, il entendit le bruit d'une moto qui s'arrêtais en bas de la montagne, un humain? un animagus?
ou une autre de ces foutue race ennuyante et perturbatrice?
il avait encore au moins deux heures avant l'arrivé de cette personne, si un temps soit peux qu'elle vienne réellement ici.
Le temps passe lentement, et Ðestro entend des oiseaux qui s'envole par-ci, des bruissement d'eau par la. Maintenant c'est clair que cette personne viens par ici, il décida de fermer les yeux pour ce reposer un peux avant qu'elle n'arrive.
Il n'est pas loin de dix heure quand une jeune fille s'assoie ou devrais dire ce laisse tomber au pied du cerisier. Curieusement elle n'as pas l'air d'avoir remarquer Ðestro qui lui n'as toujours pas ouvert les yeux mais sent à cause de la magie qu'il s'échappe d'elle qu'elle est une sorcière. Chose qu'il n'apprécie pas du tout, il descendit alors en silence et se posa dos contre le cerisier dérrière la jeunne sorcière les yeux toujours clos. Il laissa doucement s'échapper un peux de son aura en deversant une fine onde noire. Ce qui fit sursauté la jeune sorcière qui ce redressa lentement et empoignant un objet.
Dépité par le manque de réactivité de la sorcière, il ce redressa sans réouvrirs ces yeux.
un cinglant "Qui est-tu et que viens tu faire ici sorcière?" rententis de la bouche de Ðestro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 17:55

Sur le pied de guerre, elle entendit une voix aussi froide et sombre que le pouvoir lui demander qui elle était et ce qu’elle faisait ici. Mais le manque de tact et de politesse du jeune homme la laissait amère. C’était bien la première fois qu’une personne extérieure au monde des sorcières s’adressait à elle d’une telle manière. Un sourire amer se dessina sur son visage. Allait-elle être traitée de la sorte encore toute sa vie ? Elle n’allait pas le permettre. Elle n’avait pas sacrifié l’homme idéal pour se laisser ridiculiser par un tel personnage. Ca, jamais !
Elle se tourna légèrement vers son interlocuteur. Gardant son visage vexé. Elle ne savait pas comment cela allait tourner. Mais, une chose était sûre, elle n’allait pas se laisser traitée comme une vulgaire sorcière de bas rang. Observant le seul membre qui dépassait du tronc de l’arbre, à l’aide de son unique œil, elle s’amusait à faire bouger sa boule de sa paume à l’extérieure de sa main. Puis, d’une voix qu’elle voulait mature, se mit à lui répondre.

♦ Il me semble, selon les règles de politesse, qu’il faut se présenter et ensuite, demander à une gente dame de le faire à son tour. Non ? Mais, puisque vous avez l’air si impatient de connaître mon identité, je suis l’une des six prêtresses. Je ne suis pas une vulgaire sorcière. Mon nom ne vous servirait à rien. Et, à vrai dire, je préfèrerais que mes consœurs ne savent pas ce que je fais de mon temps libre. Si vous voyez ce que je veux dire Dragon Slayer.

Après avoir répondu à l’appel de Mr Mystérieux, elle décida de s’avancer vers lui. Sans pour autant être menaçante. Pas qu’elle n’aimait pas la violence, mais c’était la première fois qu’elle voyait un tel spécimen. Et, le pouvoir qu’il laissait s’échapper de son corps lui était encore inconnu. Lui était né avec la mort dans le sang, elle avait dû se sacrifier pour l’obtenir. Une pointe de jalousie. Qu’elle n’avouera sans doute jamais. Plus elle s’approchait de lui, plus elle pouvait observer le jeune homme en détail.
Une fois face à lui, elle le fixa avec méfiance. Ce visage lui rappelait celui d’une certaine personne. Une personne qui avait partagé trois ans de sa vie. Un battement de cœur raté. Deux battements de cœur ratés. Puis, un soupire. Ce ne pouvait être lui, il était bel et bien mort. Dévoré par le démon qu’elle couvait au sein de son œil gauche. Soudain frileuse, elle décida de lâcher ses cheveux. Non pas qu’il faisait froid. Mais un vent glacial venait de se lever. Et, une fois le corps refroidi, je peux vous garantir que n’importe qui à sa place, aurait eu envie de se réchauffer un petit peu. Accrochant son élastique autour de son poignet, elle enveloppa le cristal contre sa poitrine.
Cet individu, il ne lui inspirait pas confiance du tout.

♦ Bien. Je vois que vous êtes peu bavard. Vous devez être l’un de ces gardiens. Eloigner de toute civilisation. Qui ont pour ordre de rester cloîtrer dans un domaine complètement sombre. Je me trompe ?! *Sourire narquois. Après quelques seconde, elle fixa plus sérieusement le jeune homme.* De quelle année es-tu ? Tu ressemble étrangement à une personne qui a vendu son âme au diable.

Ce n’est pas beau de mentir. Certes. Mais allait-elle réellement donner les détails de sa vie à un type qu’elle ne connaissait même pas ? Et qui, pour couronner le tout, n’était même pas capable d’être correcte. Bien sur que non. Il serait trop dangereux pour elle et son titre de prêtresse de lui dire la vérité. Du moins, pas encore, pas maintenant, c’était encore trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 18:34

Un léger bruit cristalin parvins a l'oreille de Ðestro, " une boule de cristal hein?" pensat-il.
elle lui retorqua que son nom n'avait pas d'importance et qu'il était impoli, elle qui venait brisé sa tranquillité. Mais elle savait qu'il était un dragon slayer, elle s'approcha lentement de lui.
Il sentis qu'elle le fixait longuement, il n'était toujours pas décidé à ouvrir ces yeux, elle ne lui importais pas.
Le vent c'était levé il commençais à faire frais, mais cela importais peux pour lui, un bruit d'élastique suivit d'un bruissement de vêtements. "Frileuse hein?" ce dit-il mais il fut intérompu dans ces pensées par le son de sa voix lui disant qu'il n'était pas bavard, probablement un gardien de pillier.
Elle avait l'air d'en savoir beaucoup trop, ce qui ne lui plaisait que très peux. Elle lui demandas son âge, pourquoi faire?.
Ðestro devait agir vite avant de continuer cette discution. il chuchotas "Dragon Dance" son pouvoir ce libéra d'un coup dégageant un brusque vent noir qui entouras ces jambes, en une demi seconde il ce retrouva dérrièr elle et stoppa le flux de sa magie, sa boule de cristal à la main il tourna la tête vers elle les yeux toujours clos en mettant en évidence sa boule de cristal.
"Je t'emprunte cela le temps de la discution, j'aimerais évité de dépenser ma magie dans un combat futil contre toi."
"Tu n'as pas non plus besoin de savoir mon nom, Madame Mizuno, directrice du pensionnat"
il fit une pause et repris.
"Ne sous estime pas les Dragon slayer, je m'informe plus que tu ne le croit, cette façon de parlé et cette aura, tu est la nouvelle directrice nommée réceament".
il ce tourna vers elle et continua son discour.
"Je suis né il y à 300 ans pour répondre a votre question, mais vous me cachez quelquechose n'est-ce pas? votre voix a trembler dans vos derniers mots. répondez à ma question, je vous rend votre boule de cristal et tout le monde repars sain et sauf."
Ðestro n'était toujours pas décidé à ouvrir les yeux devant cette fille, sauf si elle lui en donnais l'interêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 20:02

Un murmure, puis le bas de son corps fut engloutis par un vent noirâtre. Sans paniquer, elle observa le vent danser sur ses jambes. Ne daignant se retourner face à Destro, elle le laissa faire. Prendre sa boule en cristal ? Chose à ne pas faire. Une sorcière sans sa magie peut devenir dangereuse pour elle, mais en l’occurrence, la distance n’était pas excessive. Il était donc facile pour elle de reprendre son bien. Mais au moment même où elle décida de reprendre sa source de pouvoir, celui-ci se lança dans un beau discours. Combat futile ? Drôle de type, tout de même. Que connaissait-il réellement de Lilly ? Son nom, prénom, âge, lieu de naissance, adresse, travail. Mais ensuite ? Tout cela n’était pas difficile à savoir. Elle savait que beaucoup de personnes s’intéressaient de près à elle et sa richesse. Pas étonnant d’avoir ce genre d’informations après tout. Dans un monde technologique, avoir un numéro de téléphone est aussi facile que de prononcer un « bonjour ».
Au fond d’elle, elle savait que seul le défunt, Lord Oswald et elle-même connaissait sa réelle histoire. Le maire ? Bien sur que non. Ils travaillaient certes ensembles, mais n’étaient pas assez intimes pour se dévoiler leurs petits secrets. Et à moins de savoir lire le passé, personnes n’arrivera à déchiffré son lourd passé. Pour l’espèce humaine, elle aurait été un serial killer. Pour le monde dans lequel elle vit, c’était une question d’honneur et de survie. Pas question de ce laissé faire par un lézard sorti d’un tas de débris !
Trois cents ans, hein ? Ce n’était donc pas Alex. Il ne c’était pas transformé en bête de foire. Il n’avait pas perdu la mémoire. Il n’allait pas la hanter. Son compte était définitivement fait ! Une pointe de soulagement se fit sentir dans son cœur. Plus amusée que jamais, elle ferma les yeux et laissa un rictus apparaître.
Se tournant vers le dragon, elle fit un mouvement du poignet pour retrouver sa boule. En quelques secondes à peine, la matière compacte se transforma en une ligne d’eau bien fluide. Se dirigeant tout droit dans sa main. Pour reprendre sa forme originelle. Ne voulant plus faire part de sa politesse auprès du jeune homme, elle retira son cache œil. Laissant apparaître son œil rouge sang à la pupille en forme de losange. Non, elle ne fit pas appel à son pouvoir démoniaque. Elle voulait lui faire passer un message. Elle savait qu’en laissant son œil à l’air libre, la couleur de sa magie changeait. Du blanc elle passa donc au noir. Se battre, elle n’en avait pas très envie aujourd’hui. Elle considérait ce jour comme un jour de repos. Tabasser le mal par le mal, hors de question. Ce n’était pas vraiment l’endroit approprié pour elle. Et elle aimait connaître ses adversaires avant de se défouler dessus.

♦ Trois cents ans, n’est-ce pas ? Tu descends de la lignée de Nethalrion. Tu es donc le gardien de son pilier, tu dois certainement être Destro D Kageryu. Le dragon maudit, qui a fait trembler toute une lignée à cause du fait qu’il est incapable de contrôler sa source de pouvoir.

Elle le contempla plus intensément. Elle savait que ce garçon était dangereux suite au fait qu’il n’était pas capable de gérer la source de pouvoir de son ancêtre. Pour une raison que tout le monde ignorait, il avait le don de se transformer en dragon. Qui pourtant, ne constituait pas beaucoup de pourcentage dans le sang des Slayers. Dû au mélange exotique que l’espèce eu entre les humains, les animagus et autres espèces. Cela était remarquable de voir l’uns des successeurs se transformer. Du moins, pour Lilly. Pour leur espèce c’était tout autre. Pour eux, cela représentait un danger à liquidé avant qu’il ne soit trop tard. D’ailleurs, comment cela se faisait-il que lui ne fut pas assassiné lors de l’incident ? Une question qui n’arrêtait pas de tourner en boucle dans la tête de la sorcière.

♦ Comme tu peux le voir, je sais me tenir. Je n’ai pas besoin que tu touche à ma boule pour ne pas t’attaquer. Sache juste, que contrairement aux sorcières de la table ronde, mon pouvoir n’est pas puisé de la magie blanche mais de la noire. Bien entendu, tu n’en diras rien. Je me verrai dans l’obligation de devoir liquidé ton jolie minois ! Ce serait fort dommage, tu ne trouve pas ?

Elle lui adressa un sourire « amicale ». Histoire de calmer les tensions. Puis se posa de nouveau au sol. Ne lâchant pas le jeune dragon des yeux. Quoi qu’il doive arriver, elle ne devait pas le laisser sortir de son champ de vision. Elle le savait. Même si son pouvoir se sentait à des kilomètres à la ronde, ne pas prendre de risques était le mieux à faire.

♦ Si cela t’intéresse, je ne cherche pas la bagarre aujourd’hui. Un autre jour, peut-être ? Disons, que je ne sais pas si je dois te placer dans le camp ennemi, ou dans celui de mes alliés. Et ton histoire m’intéresse fortement. Je te promets de répondre à ta question, si tu daigne bien vouloir éclairer ma lanterne sur un point essentiel de ta vie. *Elle hésita une seconde avant de lui posé la question.* Sait-tu pourquoi les autres Dragons Slayers ont peur de toi ? Si oui, pourquoi ne t’ont-ils pas éliminé comme les précédents ? Je sais, cela fait deux questions, mais mis à part toi, je n’ai encore jamais rencontré de Dragons Slayers. Bien que ta race ne m’intéresse pas le moins du monde de base. Ton histoire, à l’air plus qu’intéressante !

Elle savait que sans réponse de sa part, ce morveux n’allait pas répondre aux siennes. Et cela l’agaçait de devoir donner un indice sur sa culpabilité. Mais elle n’allait pas avoir le choix. Sa curiosité la perdra ! Elle décida donc, de répondre brièvement à sa question, sans s’éternisé sur le sujet.

♦ Disons, que je te prenais pour ce que tu n’étais pas. Et ne sera jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 20:43

la boule de cristal ce transphormas en liquide dans les mains de Ðestro et il le senti ce dirigé vers lilly, le bruit de cristalisation qui suivit lui indiqua que sa boule c'était reformée.
Un autre bruit de détachement, qu'avait-elle retiré?Soudain, son aura changeas elle devint atrocement sombre ce qui surpris énormément Ðestro. Maudit? oui mais pas pour ce qu'elle pensait, il ce maudit lui même d'avoir été imprudent.
elle lui dit savoir ce tenir et de ne pas toucher a sa boule, mais surtout elle le menaças de le tuer.
Cela fit sourire le dragon, le tuer? elle? impossible il le savait, et au fond elle le savait elle même, ils y laisseraient leur vie tout les deux dans ce combat a mort.
Elle ce remit au sol mais il senti qu'elle ne le quittais pas des yeux, mais Ðestro ce refusait toujours à ouvrir les sien, il est dangereux de regarder une sorcière dans les yeux.
elle parla d'un camp dans lequel le mettre, Ðestro n'avait pas de camp et n'en voulais aucun, il ce demandais bien combien de temps cette sorcière trop curieuse allais encore l'ennuyer, jusqu'à ce qu'elle lui propose un marché, ell voulais savoir pourquoi il n'avait pas été éxécuté comme les précédent, il fronça les sourcils, quel autres? pourquoi éxécuté? personne n'est éxécuté chez les dragon slayer depuis plus de 8000 ans lorsque le dernier c'est transphormé.
puis elle lui donna une demi réponse a sa question.
"cela suffit" lui dit-il séchement. Il relâcha son pouvoir, et sa dragon scale apparus à mesure que ces dents et ces griffes s'allongeaient.
Ðestro chuchotas à nouveau "Dragon Dance" le vent noir enveloppas de nouveau ces jambes, et il saisit lilly par le cou et la plaqua contre l'arbre, en lui tenant la main droite dans sa main gauche contre l'arbre, le tout le plus délicatement possible pour ne pas la blessée.
"très bien, petite curieuse laisse moi mettre un visage sur cette rencontre"
Il lâcha son cou et posa la main sur la hanche de la sorcière tout en lui maintenant toujours l'autre main contre l'arbre, encore couvert de sa dragon scale il ouvrit lentement c'est grand yeux rouge.
Il eu un léger recul, "No...oon Lu..Lucy?!"
Il retira sa main de ces hanches et la posa sur sa joue, il ce pencha légérement et approcha son visage de la sorcière, Ðestro ne contrôlais plus son corp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 21:45

Une réponse brève mais poignante. Voilà ce qu’elle récolta après toute la peine qu’elle s’était donné à faire la conversation. Si c’est ainsi qu’il remerciait les personnes qui souhaitaient en apprendre plus sur lui, ce n’était pas étonnant qu’il était seul au monde. Même si il avait beau crier sur tout les toits du monde qu’il était bien ainsi, tout le monde sait que personnes n’aime la solitude. Pas même Lilly. La tranquillité, elle l’aimait à cause du fait de devoir jouer un rôle qu’elle n’aimait pas auprès des autres. Mais elle souffrait également du fait de devoir vivre dans le secret, vivre écarter de tous. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle donnait pleins de conditions à Oswald. Pour pouvoir bénéficier de sa compagnie un peu plus longtemps. Même si, elle ne l’avouera jamais.
Le pouvoir du garçon était fascinant. Grand, sombre, le genre de choses à effrayer les petites filles. Mais après ce qu’elle avait vu, il lui en fallait plus pour en trembler. Une chose, cependant, l’interloqua. Des écailles noires se frayaient un passage sur la peau pâloche du dragon, des griffes acérées poussaient et des dents dignes d’un félin faisaient leurs apparitions. Pour elle, c’était un spectacle merveilleux.

« Ressent-il des douleurs ? Comment est-ce possible qu’un corps humain supporte une telle métamorphose ? Oswald serait-il derrière cette transformation ? »

Elle savait qu’Oswald di’Crow avait créé les RavensBlood. Qu’il avait assez de magie pour créer une seconde Terre dans l’univers. Alors cela ne l’étonnerait pas d’entendre son petit coassement de corbeau machiavélique. Puis, elle se souvint d’une page. Une page qui l’avait d’ailleurs marqué, lorsqu’elle était à la recherche de la magie noire, étant plus jeune. Il était écrit :

« Les dragons ont dû prendre une forme humaine. Ils étaient prit pour cible par les humains. Les derniers dragons, pour la survit de leur espèce, avait procréé une nouvelle race. Mi humain / mi dragon. Gardant le pouvoir de chacun d’eux. Ils ont la possibilité de se transformé à moitié en dragon. Gardant ainsi une apparence humaine, avec le pouvoir d’un dragon.
Celui ou celle, qui réalise une transformation totale, se verrait décapité par sa propre espèce. Cette règle est vitale pour la sauvegarde de l’espèce des Dragons Slayers. »


Le texte expliquait brièvement leur histoire mais également leur transformation. Elle se rappel avoir vu l’image d’un grand dragon blanc sur la page d’à côté. Elle était majestueuse, rempli d’écailles qui brillaient sous la lumière. De longues moustaches, de longues dents, des griffes à détruire votre corps en une fraction de seconde mais également une queue gigantesque. Elle en avait cauchemardé des millions de fois.
Puis, à sa plus grande stupeur, elle se rappela avoir revu une queue de dragon quelque part. Elle ne savait plus sur qui exactement. Mais il avait également l’apparence d’un humain. Elle chercha donc la queue du jeune garçon. Nulle part ! Il n’en avait pas !
De nouveau ce murmure et ce vent noirâtre au même endroit. Elle allait lui demander de changer de tactique, quand celui-ci lui agrippa la main droite d’une main et le cou de l’autre. Elle n’aimait pas du tout se faire traité de la sorte. Elle allait lui mordre la main quand soudain.

Début du Flashback :

Lilly n’avait que six ans. Elle avait de beaux cheveux roux, légèrement ondulé. Elle traversait fièrement la cour de récréation, quand un groupe de sorcière l’attrapa sauvagement vers le hall . Lilly, qui était un petit ange à cette époque, était totalement paniquée.

♦ S’il vous plaît, vous me faites mal. Lâcher moi … Je ne veux pas d’ennuie. Je vous en prie !!

Mais elle savait pertinemment qu’elle ne s’en sortirait pas aussi facilement. Les autres sorcières ne la voyaient pas d’un bon œil. Le fait qu’elle n’avait pas l’étoffe d’une prêtresse agaçait les autres bourgeoises et les plu pauvres. Elle n’avait simplement pas sa place au sein de la communauté. Elle était maudite par ses consœurs qui ne voyaient en elle, qu’un bout de viande trop gras pour être comestible ! Une erreur de la nature en soit !
Ils la tirèrent plus fort. Furieuse de l’entendre protester. Elle fini donc enfermer dans un local, sans lumière. L’une d’entre elle utilisa sa magie pour éclairer un minimum les lieux. Toutes en cœur, elles lui disent ce qu’elles avaient à dire avant de passer à l’acte.

♠ Tu n’es qu’une pièce rapporter dans le monde des sorcières. Tu ne seras jamais adulée comme l’était la vraie prêtresse de la Nature. Tu ne vaux pas plus que ta mère. Tu n’es qu’un déchet, tu ferais mieux de ne plus l’oublier à l’avenir !

Puis, dans un clic assourdissant, elle senti ses cheveux tombés au sol. Les larmes se mirent à couler toutes seules, tandis que ses petites camarades s’amusaient, chantaient et se moquaient d’elle. Après que la dernière mèche soit tombée à terre, elles sortirent, avec un rire machiavélique. Laissant Lilly seule, avec ses beaux cheveux qui n’étaient plus sur sa tête.

Fin du Flashback.


C’est en entendent les paroles de Destro, qu’elle se ressaisissait. Ce n’était guère le moment de repenser à de telles choses ! Il y avait plus urgent que des gamines stupides et inutiles. Le visage d’une petite curieuse ne pouvait autre qu’être mauvais, n’est-ce pas ? Il lâcha son cou, ce qui ne déplaisait pas à Lilly. Puis ouvrit lentement les yeux. Ses yeux étaient aussi rouge que son œil droit. Elle s’attendait à recevoir des critiques sarcastiques de la part de son interlocuteur. Mais à la place, il lui laissa transparaître tous autres sentiments. Pourquoi l’appelait-elle Lucy ?
Puis, après être aussi étonné que le garçon, elle senti de longs doigts fins sur sa joue. Cela la fit tressaillir. Le seul homme qui eu un geste aussi charmeur sur elle, était son unique amour. Une pointe de douleur traversa son petit cœur.
Mais il allait beaucoup trop loin dans ses gestes. Après la main, voilà qu’il tentait à présent de l’embrasser. Elle lui lança un regard mauvais et se transforma en eau pour finir derrière lui. Reprenant forme humaine, elle tourna uniquement la tête vers l’homme qui venait de tenter un acte inutile. Elle n’était pas sa Lucy et il n’était pas son Alex.

♦ Je sais ce que tu ressens en ce moment même. J’ai bien cru que tu étais mon ex mari. Mais, je ne suis pas Lucy. Tu l’as dis toi-même tout à l’heure, je me nomme Mizuno Kaorii Lilly. Prêtresse de la Nature et directrice d’une pension. Cela m’étonnerait fort, que tu es eu le béguin pour une sorcière, n’est-ce pas ? Vu l’intérêt que tu nous portes. Cette Lucy devait être d’une autre race que la mienne. Comme tu es d’une autre race que mon Alex.

Elle posa une main sur son front, ne sachant plus quoi faire du dragon. Elle en avait trop dit. Mais, pouvait-elle faire autrement ? La façon dont Destro avait perdu la tête, lui rappelait étrangement sa petite personne lorsqu’elle croit voir en un autre, ce qu’elle avait vendu pour un peu plus de pouvoirs. Elle caressa nerveusement son cristal, avant de fixer de nouveau le garçon.

♦ Me trouve-tu toujours aussi curieuse ? Il me semble à présent, que ma curiosité est légitime. Non ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 22:26

Au moment ou leur lèvres allait ce touchée, elle lui glissa entre les doigt et ce rematérialisa dérrière lui.
Elle tentas de lui dire quelque chose mais il ne l'entendais pas, il était perdu dans ces souvenirs.
Il tomba les deux genoux au sol désemparé, ne sachant plus qui il est ni ou il est.
"Lu...u..cy...Lu...cy..." il n'arrivais pas à dire autres chose.
Sa dragon scale ne c'était toujours pas dissipé, et sa magie commençais à ce diffusé autour de lui, les larmes roulais sur ces joues.
Soudain sa magie ce concentra autour de lui un bref instant puis implosa, ce qui produisit une onde de choc d'une grande puissance, des sortes de flamme noires dansaient autour de lui, mais ce n'était pas des flammes, se sont ces pouvoir tenébreux qui n'en fesait qu'à leur guise.
Il tournis la tête violement la tête vers Lilly et la transperçais du regard d'un noir aussi profond que les abbysse, à tel point que sous la pression de son regard les ondes noir de son pouvoir ce mirent a tourner autour d'elle.
il retourna la tête vers le sol et Hurla
"NOOOOOOOOOOOOON!"
il leva le poing dans lequel ce concentra tout le pouvoir noir qui c'était éparpillé autour de lui et frappa le sol d'une telle violence que le sol ce fissura comme si les griffes d'un dragon venais de battre le sol, de ces fissure s'évaporais une épaisse fumée noire.
Ðestro repris sont calme, haletant les yeux plein de larmes et le front imprégné de sueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 23:05

Elle le vit tomber les deux genoux à terre. Marmonnant pour lui-même le nom du disparu. Lilly se demandait ce qui était entrain de traverser son esprit. Il ne savait plus parler. Il ne bougeait même plus. Puis un gros nuage noir entoura le jeune homme. Elle se croqua l’ongle de son pouce et sauta le plus haut possible. Jusqu’à atteindre une branche du cerisier où elle s’y calla confortablement. Mieux valait le laisser dans sa peine. Ne sachant pas quoi faire, à part observer cette étendue de pouvoir, elle sorti une sucette de l’une de ses poches. Elle regarda le parfum, sans réellement faire attention au jeune homme, juste en dessous d’elle.

« Citron ? Il me semblait pourtant avoir dit à la gouvernante qu’il ne fallait pas laisser ce goût dans le pot. Bon, j’ai que ça en main, autant le manger. Puis, je m’occuperais de son cas plus tard. En attendent, j’ai un Dragon Slayer en rogne pour x raison qui m’attends en bas. »

Elle haussa les épaules, retira le papier de la friandise et la fourra dans sa bouche. Mordillant le bâton, elle s’apprêtait à laisser tomber le papier au pied de Destro, quand elle remarqua que celui-ci lui lançait un regard aussi noir que l’abysse. Elle sentit son pouvoir tourner autour de sa personne. Le laissant dans sa paranoïa, elle fixa sa boule et ferma les yeux.

♦ Akuma no hogo !!

Son enveloppe corporelle se développa hors d’elle pour former une barrière face aux pouvoirs du dragon. Elle ouvrit de nouveau les yeux quand celui-ci se mit à hurler « Non » a tu tête. Elle ne savait pas si ce spectacle la déroutait ou l’amusait. Certainement un peu des deux. Elle ne comprenait pas le fait de se laisser aller ainsi. Verser une larme peut être compréhensible. Mais en perdre la raison ? Mais elle n’eu pas le temps de se reposer sur ses lauriers qu’il venait de taper le sol. Avec une telle puissance que le sommet de la Montagne se mit à se divisé en plusieurs parties. Elle sauta agilement de l’arbre pour se poser délicatement à côté de l’homme. Elle regarda les dégâts et reporta son attention sur ce qui avait causé de vacarme. Il était en pleure, tremper de sueur.
En ayant marre de regarder une scène aussi médiocre, elle croqua d’une traite la friandise et cracha le bâton vide au pied de Destro. Se baissant à son niveau, elle plongea son regard dans le siens de force.

♦ Tu as terminé ta petite crise d’adolescent ?! Tu ne crois pas que détruire le perchoir aux corbeaux est un peu beaucoup ? Et si, à cause de toi j’ai raté la chance de revoir Oswald ?! Comment comptes-tu réparer ton erreur ?

Elle se releva, prise d’une colère intense. Ses émotions avaient de nouveau disparu. Elle ne pensait ni à Alex, ni à sa vie d’autant, ni à sa soif de pouvoirs, ni à sa soif de connaissances. Plus rien ! Seulement au fait, qu’elle aurait pu avoir des informations capitales pour ses journées longues et ennuyeuses. C’était son but en venant ici. Et qu’au final, il avait détruit c’est beaux espoirs en une fraction de seconde. Tout ça pour quoi ? Une chose qui n’est plus de ce bas monde. Une chose qu’il ne pourra plus jamais toucher de ses mains.
Elle se mit à faire les cent pas. Sans savoir comment faire pour atteindre son objectif. Sans savoir ce qui allait se passer à présent. Et si elle rentrait ? Elle n’avait plus rien à faire ici à présent. Elle s’arrêta nette au dessus d’un ravin. Fixant le vide. Puis s’adressa de nouveau au dragon.

♦ Si tu veux un conseil. Tu ne devrais plus pensé à cette fille. Te blessé émotionnellement n’entrainera que ta perte. Et celles d’autres personnes qui ne t’auront rien demander. T’as t’ont raconté le mythe des dragons slayers qui perdit le contrôle de leurs pouvoirs ? Ceux qui ont perdu forme humaine pour avoir celle de tes ancêtres ? Si oui, tu devrais faire attention à ce que tu fais. Car, il ne te loupera pas une seconde fois !

Elle se tourna vers lui, en le dévisageant d’un air incrédule. Elle n’aura pas de pitié pour lui. Même si au fond, ils avaient exactement les mêmes sentiments. Elle esquiva les fissures pour rejoindre sa mallette. Il était plus prudent de garder sa boule en main. Qui sait comment celui-ci allait réagir de nouveau ? Elle ferma sa boîte vide et commença à descendre le chemin. Le saluant brièvement avec la main qui portait la mallette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mar 7 Avr - 23:40

Elle lui prit le visage alors qu'il reprennaispeux a peux son souffle en lui demandant si il avait fini sa crise et lui demanda comment comptais t-il réparé son erreure.
Ðestro ce releva lentement tandis qu'elle palabrais sur le fait d'oublié Lucy, mais Ðestro ne l'écoutais pas il remettais ces idées en place. Elle ramassa sa mallette et commenças à descendre le chemin.
"Mizuno Lilly!" lui cria t-il.
"j'ai une question pour toi, dit moi pourquoi une meurtrière veux voir le vieux corbeaux?"
il sourit, en remettant ces idée en place il ce souvint d'une discution avec Oswald qu'il a eu il y à 20 ans.
"un dragon déchu et une sorcière démoniaque, un jour vos route ce croiseront, car vos destin sont lié, vous apporterez le salut ou la destruction, c'est votre déstinée"
c'était les mots du corbeau, il trottais dans la tête de Ðestro depuis longtemps, il avait fini par les mettre de coté et les oublié, mais cette mésaventure lui rapellas, peux-être l'avait-il trouvé?
Il espérais que non, cette folle furieuse sans aucun tact n'était vraiment pas la compagne idéale, que ce soit d'aventure ou autre chose.
"si c'est le corbeaux que tu veux voir, il ce rend de temps en temps au temple draconique, il reste des heures devant le statue du dragon de mort au fond du temple sans rien dire"
il savait que cela l'intéresserais, il lui passa devant en lui mettant une claque sur les fesses, pourquoi? elle avait tapé un point qui fesait mal, alors Ðestro voulais s'amusé un peux avec elle en guise de vengeance.
" le gros problème, c'est que tu n'est pas autorisé à accéder à cette pièce, seule un Dragon slayer peux ouvrir la porte, et aucun appart moi ne seras enclin a te laissé accéder à notre relique"
il mit ces mains sur sa tête et lui lança:
"On dirais que on vas devoir ce supporter un peux plus longtemp n'est-ce pas?"
il retiras son tee shirt, et mis les pieds dans l'eau, tournas la tête vers elle.
"tu vien? elle est encore chaude, on pourras discuté tranquillement, avant que tu ne meurs de froid"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mer 8 Avr - 0:27

Elle entendit le mâle l’appeler mais ne ralentit pas la cadence. Bien au contraire, elle accélérera le pas. Non par peur, plutôt par mépris. Elle ne voulait plus avoir à faire à cet individu. Elle n’allait donc plus mettre un seul pied dans la Montagne. Cette zone allait devenir infréquentable pour elle. Le premier Dragon Slayer qu’elle croisait, et il avait fallut qu’elle tombe sur cet énergumène ! Qui, au passage, possédait un pouvoir pour lequel elle avait du sacrifier sa moitié ! Quoi de plus énervant que cela ? Elle se massa une tempe du mieux qu’elle pu. Cette histoire commençait à réellement l’épuiser. Mais son calvaire n’était pas terminé. Loin de là !! Il ne faisait que commencer !
Il continuait à piailler des choses inintéressantes. Jusqu’à ce que le mot « meurtrière » n’atteigne ses oreilles. Sa vision devint rouge. Ce mot là, elle ne l’appréciait guère. Et qu’une seule personne sur Terre était au courant de cette histoire. Comment cela se faisait-il que cet être insignifiant soit au courant de son lourd passé désastreux ? C’était l’incompréhension totale pour Lilly. Elle réfléchit à tout ce qu’elle venait de dire. Et en aucun cas, elle n’avait mentionné ce passage. Le corbeau l’aurait-il dénoncé ? Si oui, à combiens d’autres personnes l’aurait-il encore dit ? Une, deux, trois, plus ?
Elle continua son chemin, n’affichant aucunes émotions. Ne souhaitant pas donner victoire à cet être présomptueux ! Il crierait victoire et cela était hors de question pour la demoiselle.
Puis, il continua son monologue. Parlant à présent d’Oswald. Comment cela se fasse qu’il connaissait son apparence d’Animagi ? Aurait-il lui aussi, eu à faire au mage ? Dans quel but le volatile aurait été voir cet homme ? C’est alors que le puzzle se mit en place dans la tête de la sorcière. Il avait vendu la mèche, mais jusqu’ou avait il été ?
Au fond du temple draconique ? Il fallait qu’elle y aille. Quoi que cela lui en coûte ! Il fallait qu’elle s’entretienne avec lui. Qu’elle sache qu’elle mouche l’avait piqué pour dévoiler son secret à ce microbe !! Ou plutôt, virus. Elle s’arrêta alors un instant, mais n’eu pas le temps de se tourné vers lui qu’elle reçu une « fessé » sur son postérieur. Choquer du geste du dragon, elle ne réagit pas tout de suite. Elle ne s’y attendait réellement pas. Ils étaient donc tous aussi débile que le clan des sorcières ? A tout vouloir sauvegardé des ancêtres aux inconnus. Elle trouvait cela déplorable. Elle regarda Destro, sachant que la balle n’était plus dans son camp. Elle n’aimait pas cette situation. Elle perdait la main et il savait des choses que le monde entier ne devait pas savoir.
Elle l’observa taper une pose, lui lançant une petite pique. Supporter ? Le mot était bien faible. Elle allait devoir survivre à ses côtés encore quelques heures, oui !
La descente avait été beaucoup plus rapide que prévu. Ils étaient déjà arrivés au niveau de la cascade. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu’elle n’avait pas vu qu’elle était passée à travers la grotte. Pendant qu’il s’amusait à se déshabiller devant l’eau pure de la Montagne, elle en profita pour remettre son cache-œil. La ville était proche et elle ne voulait pas croisé par mégarde l’une des sorcières de la confrérie ! Discutaillé dans un moment pareil. Alors qu’il y avait quelques minutes elle avait ouvert les hostilités qu’il avait froidement refusé d’entendre. Le vase allait déborder, mais elle garda son calme. Il le fallait. Sans cela, elle n’aurait plus aucune chance de croiser le chemin de son « patron ».
Elle posa donc la mallette près de l’eau, l’ouvra et y déposa sa boule de cristal. Fixant d’un air méprisable son interlocuteur, elle retira ses bottines, dé zippa sa combinaison. Laissant son corps à moitié nu devant l’homme.

♦ Ofushīrudo

A ses mots, son bouclier cessa. Les ondes protectrices rentrèrent en elle. Elle mit un pied, puis l’autre dans l’eau, pour laisser son corps entier se glisser dans son élément. Elle ressorti son visage hors de l’eau et fixa amèrement Destro.

♦ Tu es fortement culotté pour te permettre de me mettre la main aux fesses, non ? N’étais-tu pas contre l’idée de discutaillé en ma compagnie il y a peu de temps ? Pourquoi t’intéresserais-je tout d’un coup ?

Elle savait qu’il fallait garder son sang froid et afficher un visage neutre. Mais le fait est, qu’aucun homme n’avait jusqu’à ce jour, oser se permettre de toucher son corps avec autant de désinvolture ! Un vrai coureur de jupon, pensa-t-elle. Vu qu’elle allait devoir le supporté encore quelques temps, elle décida de profiter de la cascade pour se détendre un peu. Posant son coude droit sur la pelouse, face au dragon, elle reprit la parole.

♦ Meurtrière ? J’aimerai bien savoir où est-ce que tu as entendu pareil sottise ! Certainement à cause de ce satané volatile ! *Se mord la lèvre inférieure* Pour information, je ne suis pas morte de froid. Mon corps se porte très bien, merci de t’en soucier. *Ses paroles fut prononcer d’un ton sarcastique* Que sait-tu réellement sur le mage di’Crow ? Que t’a-t-il dit exactement sur moi ? Et que cherches-tu à avoir de ma part ? Je suppose que ta soudaine « amitié » est dû au fait que tu cherches quelque chose de ma personne, je me trompe ?!
Si ce que tu me demande me paraît correct, alors, je pactiserai avec toi. Au cas contraire,  nos chemins se sépareront ici. Ce marché te conviens-t-il ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mer 8 Avr - 12:30

Elle enlevas ces bottines, et retiras sa combinaison, Ðestro eu un léger sourire.
Elle était plutôt pas mal pour une sorcière ce dit-il, ais elle le tacle au millieux de ces pensées en lui disant qu'elle le trouvais bien culoté d'avoir osé touché a ces fesses, cela le fit sourire.
Ðestro ce posait mille questions, était-ce vraiment d'elle que parlais le corbeau? peux-être, peux-être pas, il vérrais bien avec le temps.
Le gros bémol c'est qu'elle posait beaucoup trop de question, il n'aime pas spécialement les questions.
"Attend , attend, attend" lui dit-il en s'approchant d'elle,
"tu pose beaucoup trop de question d'un seul coup à mon goût."
il la prit par la taille et lui chuchotas a l'oreille, " Je ne sait pas grand chose sur le corbeau très cher, et désolé mais ton marché ne me convient pas, je n'attend rien de spécial de ta part"
évideament c'était un énorme mensonge, mais il ne savait pas lui même ce qu'il attendais d'elle, sa parfaite ressemble avec Lucy le troublais vraiment beaucoup.
"Tu dit que tu n'as pas froid mais ton corp est loin d'être chaud, viens par là" à ces mots il mis sa main droite dérrière  la tête de lilly, et la serra contre lui on déposa la tête de la jeune fille au creux de son cou.
Son parfum était assez agréable, il ne savait pas quoi penser d'elle, une légére crispation de ces doigts ce fit sentir dans le dos de la jeune fille.
"Je ne supporte pas la partie "conservateur" de ma race, je pense que tout le monde devrais avoir accès au statues des dragon et à l'histoire de mon peuple, mais les humains sont mauvais de nature, c'est pourquoi toi je t'emmènerais là-bas, aucun autre Gardien n'esseyeras de m'en empecher ne t'inquiète pas. Tu est en sécurité avec moi luc....Lilly"
Il activas sa dragon scale, et des motifs noir apparurent sur son corps, diffusant une légère énergie noire qui semblais danser sur son corps.
"J'ai cru comprendre que la magie des tenèbres te fascinais, et tu a eu l'air pas emerveillé, mais très intéréssé je dirais quand tu a vu ma dragon scale la première fois, pourquoi?"

Il posa sa main sous son menton et lui releva la tête pour la regardé dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mer 8 Avr - 17:26

Le spectacle avait l’air de lieu plaire, vu le petit sourire en coin qu’il affichait librement. Lilly savait que peu importait la race, un homme avait forcément une pulsion lorsqu’il voyait une femme à moitié nu en face de lui. Peu importe si celle-ci lui plaisait ou non. C’était leur instinct !
Contrairement à elle, qui ne daignait pas entrer sur le terrain de la séduction. Son but n’était pas de se mettre en couple avec le premier venu pour oublier un amour maudit. Même si, elle doutait du fait que celui-ci souhaite réellement cela. Il voulait simplement s’amuser et avoir réponses à ses questions. Tout comme elle, d’ailleurs. C’est pour cela, qu’elle n’entra pas dans un jeu sans fin. Qui au final, pourrait devenir dangereux pour elle. A force de jouer avec le feu, ont se brûle les ailes. Et tomber amoureuse de lui, serait chaotique ! Comment expliquerait-elle à la table ronde qu’elle s’est éprise d’un dragon, qui par-dessus le marché, était aussi noir que les ténèbres, qui ne contrôlait pas son pouvoir et qui gardait le temple draconique ? Son peuple ne la rangeait déjà pas dans la catégorie des sorcières à respecter, alors avec un évènement pareil, ce serait bien pire. Et beaucoup plus difficile à supporter pour Lilly.
Il lui demanda d’attendre, mais elle comprit qu’elle n’aurait aucunes réponses à ses questions dans l’immédiat. Elle allait devoir faire semblant de discutaillé avec lui, afin de comprendre ce que ce cirque signifiait réellement. Elle le laissa s’approcher, sachant à présent qu’il était près à tout pour une chose bien précise, mais laquelle ? Allait-il lui répondre ? Commençant à cerner le personnage, elle se doutait que celui-ci n’allait pas répondre aussi facilement à son bombardement de questions.
Le marché n’était donc pas assez élevé pour le sous-fifre des dragons. Il lui en fallait plus donc ? Mais fallait-il lui faire confiance ? Il avait l’air de ne rien savoir sur la personne recherchée, à part le fait qu’il avait la forme d’un corbeau et qu’il squouattait son satané temple.
Mais, malgré que son cerveau réfléchisse à toute vitesse, elle fut vite arrêtée par Destro. Qui de son côté, se rapprochait dangereusement de la sorcière. Elle se demandait bien pourquoi ce changement de comportement soudain à son égard. Tantôt il l’a regardait comme ci elle était de la pire espèce au monde, tantôt il la serrait dans ses bras tendrement. Avec de tels comportements, elle ne savait pas réellement ce qu’elle devait penser de celui-ci. Etait-il moins abruti qu’il n’en donnait l’impression ou était-il juste perdu ?
C’est quand elle sentit les doigts du garçon ce crispé au niveau de son tatouage dans le dos, et en entendent ses paroles acerbes qu’elle comprit qu’il était entrain de lui masqué une chose importante. Mais comment deviné ce qui se tramait dans sa petite tête ? Une chose était sur, c’est que sur un point, ils avaient la même idéologie. Elle savait pertinemment que chaque race gardait leur histoire entre eux pour éviter d’être débusquer par les humains. Dû au fait, que cette espèce était des prédateurs. Ils chassaient tout ce qui leur était inconnu. Et dieu seul savait à quel point ils étaient puérils et vils ! En sécurité disait-il ? Devait-elle vraiment baisser totalement sa garde devant lui ? Certainement pas, il était un danger pour lui tout seul. Forcément qu’il fallait s’en méfier comme la peste ! Et encre ce faux pas. Elle comprit alors pourquoi il était devenu aussi « doux » avec elle. Il confondait son physique avec celui de sa charmante Lucy.
Elle allait lui servir un autre sermon. Mais il l’a prise de court, activant de nouveau son pouvoir, il lui demanda pourquoi le pouvoir des ténèbres et surtout, son dragon scale l’intéressait tant. Cette question l’a fit sourire sans réellement le vouloir. C’est à ce moment précis qu’il prit son menton pour plonger son regard dans son œil « borgne ».
Elle le fixa longuement, se demandant jusqu’où elle pourrait aller dans ses paroles. Avant de retiré sa main et replacer l’une ses mèches derrière son oreille. Elle se colla un peu plus vers lui, ses lèvres à quelques centimètres des siennes. Avec un regard froid et victorieux.

♦ Donc, tu as changé d’avis sur les sorcières ? Tu ne devrais pas tu sais, elles sont aussi mauvaises et vils que les humains. Seul le pouvoir les intéresse réellement. Elles veulent dominées autant que cette sous espèce ! Mais si je comprends bien, tu t’offres à moi pour me servir de prince charmant ? Plutôt intéressant comme idée ! Je ne peux me permettre de refusé une telle fleur de ta part jeune ténébreux.

Elle savait que ses paroles n’allaient pas plaire au garçon. Mais qu’avait-elle plus à perdre que ce qu’elle avait déjà perdue ? Rien. Elle avait tout à gagner mais rien à perdre. Autant jouer cartes sur table. Effleurant de plus en plus souvent ses lèvres, elle reprit.

♦ Je veux bien répondre à ta question. Mais tu te doute bien, que je n’aime ni les mensonges, ni être ignorer comme tu le fais depuis le départ. Je te réponds donc en attendent une réponse à l’une de mes précédentes questions. Je suis intéressée par ton pouvoir. Les ténèbres ont toujours été fascinantes pour moi. Et tu as, ce que je convoite depuis plusieurs années.

Elle caressa la peau nue du jeune homme. Tâtant au passage ses ondes négatives.

♦ Comme tu peux le voir, rien que de toucher cette « substance », cela me met dans une euphorie. Serais-tu réellement capable de t’offrir à moi ? Sachant mon histoire, tu devrais te méfié. Mon cœur est aussi noir que ton corps actuel. A moins, que tu cherches à en savoir plus sur ce qu’il s’est réellement passé ? Vu ton comportement, le maître corbeau ne t’as pas tout raconté. Et tu m’en vois ravie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mer 8 Avr - 18:06

Elle retiras sa main et remis ces cheveux en place, elle est amusante ce dit-il.
Puis, bisarement elle ce colla a lui et approcha ces lèvres des siennes avant de reprendre la parole.
Elle lui demanda si il avait changé d'avis sur les sorcière, elle croiyais qu'il s'offrais à elle.
Ridicule, Ðestro avait autre chose en tête, mais il garde cela pour lui.
cette discution commençais réellement a lui plaire, et la jeune sorcière aussi d'ailleurs.
elle approchas un peux plus ces lèvres, lui disant qu'elle répondrais volontier à sa question si il répondais à une des sienne. Elle avait attiré l'interêt du dragon ce qui n'est pas chose aisé.
fascinée par les tenèbres? elle allais être servie, elle  ce mise a caresser la peau de Ðestro pour récupéré les ondes qui en émanais. Le simple fait de toucher le pouvoir de Ðestro provoquais une sorte d'éxcitation euphorique chez la sorcière.
le passé de la sorcière ne l'intéréssait pas plus que sa, mais il savait qu'il pouvais prendre le dessus en évoquant le peux qu'il savait sur elle.
"tu aime mon pouvoir? tu vas être servie princesse"
les yeux de Ðestro brillèrent une petite seconde,un mots retentis en fond, comme une sorte d'echo, un unique mot: Darkness.
un grande sphère d'ombre opaque ce format autour d'eux, environ 4 mètre de diamètre.
"Il serais facheux que quelqu'un me voye a demi nue en compagnie d'une sorcière, elle même peux vêtue, je suppose que c'est pareil pour toi n'est-ce pas?"
il posa ces lèvres dans le cou de la jeune fille, et au moment ou leur chair entra en contacte, Ðestro diffusa lentement de son pouvoir qui allas caresser la peau de Lilly au niveau des reins, des hanches et de la poitrine.
Cette magie sombre fesait une boucle partant des lèvres du dragon, descendant au creux de ces reins, tournant autour de sa hanche avant de remonter autour de sa poitrine pour finir sa boucle a nouveau en Ðestro qui la diffusait en continue.
Il retiras ces lèvres lui sourit et lui dit
"cela ta plus? si tu en veux d'avantage, viens toi même le chercher cette fois"
Le jeune dragon n'était pas réellement sûr de lui, il attendais de voir la réaction de la jeune sorcière pour décidé de la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mer 8 Avr - 18:58

Princesse, ce mot fit légèrement rire Lilly. Niveau hypocrisie, ils tapaient fort les deux. Elle savait que lui comme elle, n’avait pas l’intention d’abandonné. Et encore moins, laisser l’autre gagner. Ce qui, en un sens, commençait à l’amusée.
Ses yeux se mirent à briller, puis une sphère opaque se forma autour d’eux. Alors comme ça, il faisait attention à ce que les autres pensaient de lui ? Plus elle parlait avec lui, plus elle découvrait des points communs. Ce qui, en l’occurrence, ne lui plaît guère. Ressentir exactement la même chose que ce que la personne en face ressentait n’était pas une bonne chose. Au contraire, elle avait l’impression de se regarder dans un miroir. Mais en lisant toutes ses faiblesses. Elle se demandait bien pourquoi elle avait décidé de sécher le travail aujourd’hui. Une prise de remord ? Non. Simplement, elle aurait préférée endurer une journée ennuyeuse de plus, plutôt que de devoir voir un reflet de sa personne sur un garçon totalement fou allié !
Elle avait senti le souffle du jeune homme un certain moment sur ses lèvres, mais cela ne lui avait strictement rien fait. Sauf que sur le cou, cela avait un impact tout autre. Il déposa longuement ses lèvres sur cou, afin de laisser son pouvoir entouré la jeune sorcière. Elle hésitait entre fermé les yeux et ne pas songer à son geste. Ou les gardés ouverts et observer le spectacle qui n’arrivera qu’une seule fois dans sa vie.
Elle fini par décidé de regarder les ombres danser sur le haut de son corps. Prise entre deux émotions, l’envie et l’euphorie. Laissant tout les pores de sa peau ouvert, elle laissant le pouvoir pénétré dans sa chair. Faisant bouillonner le sang dans ses veines. Elle savait que le démon qui hébergeait son corps était en pleine ébullition. Il voulait voir, sentir, goûté cette sensation. Elle dû lutté avec lui pour ne pas le laisser prendre le dessus et changer d’apparence. Elle savait que si l’échange eu lieu maintenant, elle n’obtiendra plus rien du dragon. Au simple fait qu’elle ne ressemblerait plus à cette Lucy.
A bout de force, elle écouta à moitié les paroles du dragon. Le regard vide et épuisé, elle haletait tant bien que mal. Serrant aussi fort que possible sa poitrine. Le démon gagnait du terrain. Et malgré tout les efforts qu’elle fit, son cache-œil se détacha et laissa sortir la bête sauvage de sa prison.
Fini les longs cheveux ondulés d’un roux brillant. Ils étaient à présent raides et violet. Ses yeux bicolores étaient devenus d’un gris mauve très clair. Malgré le fait que Lilly gardait un certain contrôle sur le mental, le physique avantageux avait disparu. Elle fixa avec un sourire ironique l’homme.

♦ Est-tu sur de toi ? Puis-je réellement venir chercher ton pouvoir ? Ton appel était beaucoup trop tentent pour que je reste bien sagement cacher comme le souhaite Lilly.

Lilly tenta tant bien que mal de reprendre possession de « ses lèvres ». Mais trop tard, les mots étaient sortis ! Et elle ne pouvait plus faire marche arrière. Maudissant ce qui était entrain de se passer, elle arriva au bout d’un certains temps à reprendre le dessus.

♦ Comme tu peux le voir, tu as réveillé ce qu’il fallait laisser dormir. Tu as trop longtemps laissé ton pouvoir glisser sur ma peau. Et j’ai été beaucoup trop gourmande. Tu te plaignais de moi, ce que tu viens de faire venir et bien pire.

Son regard devint glacial. L’hypocrisie avait disparut de sa pensée. Elle voulait absolument que tout ceci s’arrête, que le démon rentre en elle et se rendorme. Qu’il arrête de se montrer en un homme auquel elle ne faisait pas confiance. Elle savait que son aura avait de nouveau changé suite au fait qu’il eu réussit à sortir. Son aura « angélique » avait laissé place à son aura « démoniaque ». La magie noire émanait de ses pores. Elle posa brutalement sa tête sur le torse du garçon, caressant ses écailles une par une, très lentement à l’aide de son index.

♦ Que comptes-tu me montrer à présent ? Te laisser partir ou bien te retenir…. Hum… J’hésite ! Tu n’es pas très commode comme gars. Une chose me hante depuis que tu as osé poser tes lèvres sur mon cou. Et en même temps, ton petit jeu devient dangereux. Nous devrions en arrêter là, non ?

Le démon en elle savait que pour que Lilly devienne docile, il fallait qu’elle s’épuise plus que cela. Mais celle-ci n’était pas assez folle pour faire pareille sottise. Et le dragon, aussi idiot qu’il fut, n’irait certainement pas dans ses derniers retranchements. Du moins, c’est ce qu’elle cru…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Mer 8 Avr - 20:15

Elle changeas soudainement d'apparence, et son aura devin noir comme la sienne, mais Ðestro connaissait ce type d'aura, un démon?! ici?! il ne laisseras pas passer sa!
Prennant possession du corps de la jeune fille il lui demandas si son invitation tenais réellement,
mais Lilly repris le dessus. Elle lui balança une sorte de sermont, mais la colère grimpais peux à peux en Ðestro.
elle posa brutalement sa tête sur son torse et le caressa doucement en lui demandant ce qu'il comptais lui montré à présent. La présence du démon n'avait pas disparu et la rage gagna le jeune dragon.
Il repoussa Lilly brusquement et serra les dents.
"Tu veux voir? Tu vas regretter sa Démon!"
ces yeux devinrent jaune ocre et la pupille du prédateur pris forme tandis que son pouvoir fusait dans toute la sphère, dégageant un vent noir menaçant qui fesait ondulé leur cheveux dans tout les sens.
"A tu oublié démon, QUI vous a banni de ce monde?! QUI a faillit vous exterminé jusqu'au dernier?!"
il serra un peux plus les dents tandis que son regarde devenais plus sombre, la pression que dégageais le pouvoir de Ðestro était suffisant pour donner l'impression à n'importe qui dans cette sphère que son coeur et ces poumons s'écrasait.
"Ce sont les dragons qui vous on fait sa! et je peux le faire aussi! j'ai sondé ta magie, tu n'est pas un utilisateur des tenèbre, ma magie peux te brisé comme mes ancêtres l'on fait il y a des années!"
à la fin de sa phrase des pics noir surgissère de toute la sphère et leur pointe s'arrêtèrent a quelques centimètre de la peau de Lilly.
" Je ne sait pour quelle raison elle t'héberge en elle, mais si tu refais surface et gâche encore le moment que je passe avec elle, je te détruit. Je sait que tu entend mes mots! et je vais m'assuré que je me suis bien fait comprendre"
Il ce servit du fait que la sorcière ne pouvais pas bougé sans risquer de ce faire empaler pour concentré une immense partie de sa magie dans sa main droite, et d'un mouvement de bras il planta la pointe d'une de ces griffe dans le buste de Lilly, entre ces seins et son cou.
Il diffusa toute sa magie dans le corps de Lilly, avant qu'elle ne ce stabilise à la pointe de sa griffe et forme une marque noire en forme de dragon.
"Shadow trap" murmuras Ðestro.
"tu reconnais ceci n'est-ce pas démon? le sort des dragon qui permet de détruire vôtre âme, si tu resort une fois de plus sans mon accord et celui de Lilly, le sort te déchiqueteras"
il fit une pause et repris.
"Je ne veux pas en arrivé la, si elle te garde c'est par choix et je ne veux rien faire qui lui déplairais en ce moment, alors tien toi tranquil, et si tu veux goûter a mon pouvoir, contente toi de ce que tu ressent a travers elle. Je retirerais mon sort quand nous partirons, je ne te le répèterais plus."
sur ces mots il retiras sa griffe, ces yeux reprirent leur rouge habituel et les pick ce rétractèrent sur les bords de la sphère jusqu'à disparaitre.
Ðestro relachas ces pouvoirs excepté la sphère et sa Dscale, il sourit.
"Excuse moi de t'avoir menaçer comme cela Lilly, mais j'ai horreur des démon et j'aimerais qu'on soit encore un peux tranquil tout les deux, hum... comment me faire pardonner?"
Il sourit mis sa main sur la joue de la sorcière et l'embrassa tendrement, diffusant une partie de sa magie dans le corps de la sorcière pour qu'elle récupère un peux de force, même si cela est éphémère  car leur magie ne sont pas compatible.
Il recula légérement ces lèvres des sienne et lui demanda.
"Je suis pardonner pour cette fois?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Jeu 9 Avr - 12:47

Lilly se vue repousser. Elle ne fut pas aussi surprise que cela, elle s’y attendait un peu. Elle n’avait plus l’apparence qu’il désirait tant. Mais le mot « Démon » l’a choqua. Il ne s’adressait pas à elle mais à l’entité qu’elle gardait enfoui en elle. Puis, il changea une nouvelle fois d’apparence. Elle n’était donc pas la seule à avoir une identité secrète. Les dragons avaient la capacité de changer de physique pour montrer leur véritable nature. Une fois de plus, un lien entre les deux personnes se créait. Quand est-ce que cela allait cesser ? A quoi cela servait-il d’avoir autant de liens d’attachements, si ces deux personnes ne pouvaient pas réellement s’apprécier ? Il avait un beau physique et un beau visage, certes, mais sa mentalité et la sienne n’était pas faite pour être ensembles ! Cela créerait trop de tensions. Et la tension, elle en avait à revendre chez les siens.
Ses cheveux volaient de gauche à droite, de haut en bas, elle n’aimait pas être décoiffée et peu présentable. Elle tenta tant bien que mal de forcer ses cheveux à rester en place. Sans grand succès !
Puis elle entendit les phrases de Destro. Il comptait éliminer son démon ? Il en était hors de question pour la jeune sorcière ! Elle avait tant sacrifié pour obtenir tant de pouvoir qu’elle ne laisserait personnes briser cela. Puis, la sphère devint une prison constituée de pics. Elle cessa tout mouvement. Se plantant l’un des pics par mégarde. Lâchant un jurions tandis qu’elle fixait les perles de sang tomber au « sol », elle se promit de ne plus jamais s’intéresser à une personne portant le pouvoir des ténèbres. Cela avait trop d’inconvénient et sa personnalité démoniaque devenait incontrôlable. Et jusqu’à ce jour, elle avait toujours su dompter sa double personnalité !
Tandis que Lilly pensait à ce qu’elle devait ou non faire, le démon écouta attentivement les menaces du gardien. Une nouvelle crise d’euphorie se fit sentir. Lilly cessa toutes pensées et fixa le dragon. Elle le suppliait du regard d’arrêté ses beaux discours. Cela excitait un peu plus la force démoniaque et elle reprenait peu à peu le dessus. Mais l’homme n’avait rien compris à la supplication de la sorcière. Il planta l’une de ses griffes dans le buste de Lilly, celle-ci grimaça sous la douleur et céda sa place au démon. La fatigue, plus la douleur, plus le fait qu’elle perdait du sang, sans parler du fait que le démon prenait de l’assurance avait fait qu’elle avait abandonné toutes idées de se débattre plus.
Le démon, tout émoustillé par le pouvoir qui parcourait « son » corps, se lécha les « babines » avec appétit. Fixant la marque draconique, il se fit la promesse de déchiqueté ce « vaut rien » à la première aubaine ! Puis, il continua son spitch ! Il ne ferait rien à Lilly aujourd’hui, c’était bien ce qu’il était entrain de dire ? Le démon esquissa un sourire, sachant qu’il aurait l’occasion de pouvoir se venger de cet affront. Le détruire aujourd’hui n’allait pas être plaisant. Et il était dans l’incapacité de le faire. Il chuchota donc ses quelques mots avant de se retirer complètement.

♠ Tu me plaît bien petit être, nous aurons l’occasion de nous revoir. A bientôt. ♪

Lilly, à bout de force, lutta sur ses jambes qui tremblaient dans tous les sens. Se piquant brièvement à chaque tremblement. Demain, elle aura déjà cicatrisé. Ses cheveux redevenaient peu à peu roux et ondulés. Tandis que ses yeux avaient déjà repris leurs couleurs. La griffe du dragon se retira de son buste en un bruit déroutant. La sphère redevint plate en même temps que les yeux du dragon redevinrent rougeâtres. La lourdeur de l’air devint plus respirable d’un seul coup. Elle reprit son souffle, fixant le dragon. Il venait de lui faire courir un très gros risque. S’en était-il rendu compte ? Avait-il réellement prit conscience du fait que si le démon aurait réellement voulu se venger immédiatement, elle n’aurait pas pu le retenir et aurait fini brûler avec lui ? Elle ne savait pas si c’était une bonne chose ou non, mais la douceur du jeune homme, calma peu à peu ses nerfs à fleur de peau. La fatigue la faisait divaguer et à travers lui, à cet instant précis, elle reconnu la gentillesse du seul homme qui avait partagé sa vie.
Son baiser n’en était pas réellement un. Il utilisait ses lèvres pour insuffler un peu d’énergie à Lilly. Ses yeux qui commençaient à devenir lourd, s’ouvrèrent en grand. Elle ne pétait pas le feu mais elle avait cessé de trembler et pouvait à présent tenir debout. Se repositionnant comme elle l’avait fait quelques minutes plus tôt, il lui demanda s’il était à présent pardonné.
Elle lui tira son oreille, souriant comme ci elle avait gagné une bataille. Puis, souhaitant dire ses quelques mots au creux de son oreille. Colla ses lèvres à son lobe.

♦ Tu es à demi pardonné. Disons que tu viens de me faire courir de gros risques à cause de ton mauvais jugement. Et je ne suis pas du genre à pardonné pour un simple « baisé ».

Elle se recula, tendent la main vers sa boule. L’attira au creux de sa main et laissa l’eau la parcourir de part et d’autres. Une fois que sa magie s’est de nouveau écoulé en elle, elle poussa un soupire de soulagement. Le démon s’était calmé, pas grâce aux pouvoirs du dragon mais aux siens. Le démon n’était pas fan de l’eau. Mais il ne ressortira pas de si tôt à présent. Le pire épisode de la journée venait de passé. Elle remit son cache-œil et colla sa poitrine sur le torse du jeune homme.

♦ Comme cela, tu ne souhaites pas aller à l’encontre de mes « sentiments » pour le moment ? Je n’aurai pas parié sur un tel revirement de situation il y a encore quelques minutes ! Tu commences donc à apprécier ma compagnie, hum… C’est plutôt intéressant !

Un sourire comme elle ne l’avait encore jamais fait depuis la « mort » prématuré de son époux, fit surface sur son visage. Elle était d’humeur joyeuse. Elle avait envie de s’amuser. Depuis combien de temps n’avait-elle pas prit plaisir entre les mains d’un homme ? Je dirais plusieurs années. Mais ce n’est pas réellement cela qui l’a rendait aussi joyeuse. Son humeur maussade était passée, et elle n’avait qu’une idée en tête. S’amuser. Elle n’avait plus à se cachée devant cette personne. Et elle se sentait un peu plus libre à présent. Léchant une unique fois le cou « appétissant » de Destro, elle reprit d’une voix guillerette.

♦ Finalement, tu n’es pas si ennuyeux que cela. C’est plutôt amusant, tu ne trouves pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Gardien du pillier

Ðestro Ð kageryu
Administrateur
Gardien du pillier

Messages : 39
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Jeu 9 Avr - 17:30

Elle lui tiras l'oreille en souriant, Ðestro fit une grimace mais souria. Elle lui chuchotas qu'il était a moitié pardonné et qu'un simple baisé ne suffirais pas. Il leva un sourcil en la regardant complicement, mais elle ce reculas et fit revenir sa boule de cristal. Grâce a ces pouvoir et le refis une "santé" et remis sont cache-oeil. puis elle s'approcha du dragon et colla sa poitrine nue contre lui.
Chose qui ne lui déplaisait pas au contraire, elle lui dit qu'il commençais à apprécié sa compagnie, ce qui était vrai, mais cela lui avait tout l'air réciproque. Un sourire radieux s'affichas sur le visage de la sorcière, elle était vraiment craquante comme, elle avait l'air beaucoup plus enclin à ce dévoillée à lui.
elle passa le bout de sa langue dans le cou de Ðestro, ce qui lui donna un frison et de sa bouche sortir un léger courant d'air chaud qui allas se cogner sur l'épaule de Lilly. puis elle lui dit, aguicheuse qu'il n'était pas si ennuyeux et que tout cela était plutôt amusant finalement.
Ðestro treissailis quelque secondes, elle savait ce qu'elle voulais, il le savait aussi.
il l'attrapas par les hanches et l'allongeas sur l'herbe juste au bord de l'eau, posa son genoux droit entre les jambes de la jeune fille et ce pencha sur elle. Là maintenant? pourquoi pas? il hésitas une seconde puis déposa plusieurs baiser dans le cou de la sorcière, agrippas sa cuisse gauche avec sa main et la remontas contre lui.
Tandis qu'il embrassais le coup de la jeune fille, il laissa son obscur pouvoir glissé sur le corp de Lilly.
Ces légère vague noires lui caressais la poitrine et les cuisses. Ðestro descendi légérement sa bouche au niveau du buste de Lilly quand un bruit sourd ce fit entendre.
"quesque?!"
La sphère commenças à ce fissuré.
"Oh non" ce dit-il, il ne connaissait qu'une personne capable de brisé cette sphère par la force brute.
La sphère  éclatas, disparaissant petit à petit, dévoilant une jeune fille en armure noire un peux plus loin.
" Non mais j'hallucine?! Ðestro t'est entrain de faire quoi là?!"
lui hurla la jeune fille. Ðestro lâchas Lilly et ce relevas l'air paniqué.
"Attend Nanami c'est pas ce que tu croit! Je..elle... nous.."
Ðestro commençais a paniqué, personne ne devait savoir pour Lilly et lui.
"ça suffit! j'y croit pas avec une pouffiasse de sorcière en plus?! après ton Humaine tu te rabat sur un déchet pareil?! Tu me fatigue Ðestro!"
Elle tourna les talons et parti en direction de la montagne.
Ðestro commenças réellement à être tendu, il remis ces vêtements et partis sur les pas de la jeune fille.
Il ce tourna vite vers Lilly.
"Excuse moi je doit la rattrapé personne ne doit savoir ce qui viens de ce passé, je t'ammènerais au temple demain promis, rejoinds moi chez moi, les ruines au pied de la montagne, à 20h demain, et ne t'inquiète pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdministratriceDirectrice • Prêtresse de la Nature

Mizuno K. Lilly
Administratrice
Directrice • Prêtresse de la Nature

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 24

Carte d'Identité
Profession: Directrice du pensionnat
Etat Civil: Veuf - Veuve
Origine: Natif

MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Jeu 9 Avr - 20:37

Le frisson du jeune homme, donna une certaine satisfaction à Lilly. C’est alors que celui-ci céda le premier, rendant la sorcière encore plus joyeuse qu’il y a quelques instants. Il l’attrapa par les hanches, à ce moment là, elle senti l’eau couler sur son corps à moitié nu. Allongée sur l’herbes fines, elle senti dans son entre jambe le genou du dragon. Se laissant tomber dans son désir vinyle, elle savoura les ondes négatives qui étaient entrain de caresser des parties sensibles. Elle laissa son corps imprimer l’empreinte des lèvres de Destro, lorsque celui-ci cessa toute action.
En effet, le bruit sourd avait également alerté Lilly, mais elle ni avait guère prêté attention. Disions qu’elle c’était totalement abandonné aux plaisirs charnelles.
Destro qui était entrain de pensé à voix haute, fixait un point précis. Elle regarda dans la même direction que lui, et vit une fissure apparaître. La sphère disparut, elle attira alors sa boule auprès d’elle, pour évité de se la faire piqué par « je ne sais qui ». Soudain, elle aperçut une silhouette féminine, portant une armure noire. Son aura était presque la même que le garçon, c’était un autre Dragon Slayer.

« Eh bien ! Ca n’arrête pas ici. C’est bien la première fois que je vois autant de Dragons de sortit en pleine journée dans la Montagne. »

Voilà ce qu’elle pensait à ce moment précis. Mais pour elle, la venue de l’étrangère n’était pas plus dérangeante que cela. Elle ferait l’ignorante, comme-ci elle n’avait vu personnes et que personnes ne pouvait les voir. Sa raison avait disparut. Jusqu’à ce que la voix inconnue n’apparaisse dans l’air du moins. Elle se tourna alors vers celle-ci. Le ventre sur l’herbe, la tête posée sur ses poignets, elle se demandait qui pouvait bien être cette personne pour que le jeune homme soit aussi paniqué.
Elle entendit le bug parlementaire du garçon, il n’était pas très fier à première vu. Mais n’était pas très convainquant non plus.
Destro la fatiguait. Certes, cela était compréhensible. Mais le fait d’insulter les choix de son « ami » n’était-il pas présomptueux ? Lilly grimaça aux mots « Poufiasse » et « Déchet ». Elle n’était ni l’un, ni l’autres. Une belle « salope » peut-être, elle aimait jouer avec celui-ci. Mais une personne de sn espèce n’avait aucun droit d’insultes sur Lilly. Elle tourna les talons et fit demi-tour, la sorcière, énervée au plus au point, allait la rattraper. Mais Destro la devança. Commençant à se relever et à suivre le chemin de l’homme, elle remit sa combinaison et ses bottines. C’est au moment où elle sorti ses cheveux du cuir, qu’il se tourna vers elle et donna rendez-vous chez lui. Elle n’appréciait guère être laisser en plan. Et encore moins pour une personne encore plus impoli que lui. Elle lui répondit avec un air méprisant.

♦ Demain à 20 h, hein ?! Soit, passe le message de ma part à tendre amie. La poufiasse qui te sert de déchet, l’accueillerait bien volontiers dans son manoir l’un de ces jours. Pour m’être les choses à plat ! Je lui ferait ravaler ses paroles, croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer !

Dit-elle, laissant échapper un rire sadique.
Une fois que les deux silhouettes fut disparut. Elle alla ranger son cristal dans sa mallette et prit le chemin du retour. Elle commençait à de nouveau, sentir la fatigue en elle. Et, le fait d’avoir été couper en plein acte lui laissait un goût amer dans la bouche. Une bonne douche pour la remettre d’aplomb, un bon brossage de dents et bonne nuit de sommeil. Il fallait qu’elle soit au plus grand de sa forme pour le lendemain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]   Aujourd'hui à 19:08

Revenir en haut Aller en bas
 

Les ténèbres qui entoure la Montagne. [PV Destro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le son en montagne?
» [Blog] Le Messager des Ténèbres: Prologue.
» Je recherche Vampire L'âge des ténèbres
» [Blog] Le Messager des Ténèbres: Chapter I
» La Montagne de Corton!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Montagne aux Corbeaux :: La Montagne :: Montagne :: Perchoir des Corbeaux-