La Montagne aux Corbeaux

Magic doesn't exist, only in yours Dreams...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etudiante
avatar

Osmose Dina
Etudiante

Messages : 15
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 25

Carte d'Identité
Profession: Etudiante-Vendeuse à la superette
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Lun 6 Avr - 21:16

Dina était vêtu d'un haut au col en v. De couleur vert/bleu pastel. D'une jupe plissée blanche, avec un collant couleur peau. D'une paire de bottines blanches et d'un long manteau blanc en fausse fourrure grand ouvert. Toujours son pendentif au cou, elle marcha les cheveux au vent. Avec ses boucles d'oreilles pendantes d'un vert pomme. Oui, elle aimait le vert. Cela lui rappelait les yeux magnifiques de son frère. Aucune autre image de lui n'arrivait à rester dans sa tête, sans pour au final le voir enfermé dans sa cuve. Inconscient. Toujours dans le coma. Un coma dangereux et sans garantis d'un réveil. Elle chassa cette pensée de sa tête en secouant de gauche à droite, a une vitesse folle. Pourquoi pensée à une chose qui nous blesse, si ont peut la chasser à jamais de sa tête ?
Elle venait à peine de poser ses affaires avec sa sœur, et elle ne pouvait pas rester paisiblement enfermée dans sa chambre à ranger proprement ses affaires, quand elle savait que ses frères et sa sœur était encore ailleurs qu'ici.
Elle qui marchait depuis un moment maintenant. Le terrain du pensionnat était immensément grand. Des arbres, des fleurs, des champs et la mer à perte de vue. Un magnifique tableau. Elle s'arrêta un moment sur le chemin, laissant ses genoux taper le sol rugueux parsemé de petites pierres granuleuses. Son corps était épuisé. Entre le fait d’avoir abandonné sa famille, le long voyage qui avait durée un peu près trois heures plus la marche qu’elle était entrain de faire, son corps ne tenait plus. Sans parler de ses remords qui ne faisait que la hanté. Si elle l’avait su, elle aurait tout dévoilé à Al, elle n’aurait gardé aucun secret pour lui. Les parents auraient été au courant et elle n’aurait pas eu besoin d’abandonner son corps à Shikû. Elle aurait pu garder Al rien que pour elle. Au lieu de cela, elle devait à présent le partager, elle avait perdu sa mère, elle avait abandonné le reste de sa famille pour s’enfuir, elle avait laissé le corps de son bien aimé dans une cuve rempli de ce liquide verdâtre.
Elle qui pensait ne plus souffrir en quittant le domaine familial, elle c’était bien tromper. Elle se sentait encore moins bien qu’avant.  C’était il réveillé ? Avait-il survécu ? Allait-il la retrouvée ? Allait-elle le revoir un jour ? Tant de questions qui ne seront certainement jamais résolu. Son cerveau était en ébullition. Elle voulait que toutes ses pensées cessent. Elle prit sa tête dans sa main et la serra de toutes ses forces. Elle en avait marre de fuir, d’être faible. Une larme coula le long de sa joue, avant de briser le silence à cause du choc entre la elle et le sol. A ce son, ses yeux mirent à clignotés à toute allure. Elle fixa le point qui n’arrêtait pas de clignoté dans ses yeux et fut surprise en lisant ce qui était marquer dessus.

« Ne pleure pas. La vie est belle mais courte. Père Osmose. »

Ses yeux s’écarquillèrent à la vue de ce message. Elle se mordilla l’intérieur de la joue et essuya celle qui menaçait de tomber.

♠ Tu as donc mit des messages pour chaque émotions négatives que nous auront à l’avenir ? Pour nous prouver que tu tenais à nous malgré le fait que tu as perdu les pédales, père ? La mort de mère ne t’a pas retiré ton rôle… Malgré ta folie, tu as quand même pensé à tes enfants. *Silence. Elle ferma ses poings aussi fort qu’elle le pu contre ses cuisses. Baissa la tête puis se mit à hurler.* MAIS A CAUSE DE TOI, CERTAINS NE SE REVEILLERONT SANS DOUTE JAMAIS !!!!

Elle reprit son souffle, qui était devenu court. Certainement à cause des émotions qui déferlaient en elle. Elle ne savait plus quoi pensée du père de famille. Fallait-il l’aimer ou le haïr ? Le félicité ou le blâmé ? Elle se releva avec du mal. Continuant à marcher sans but. Errant comme une pauvre âme perdue. Puis, au bout d’un moment, elle aperçut une vieille tour. Ou du moins, ce qu’il restait de la tour. Et se mit à repenser au fameux jour de la bâtisse. Ce jour, où il avait pour la première fois, posé ses lèvres sur les siennes. Sa mère était encore vivante, son père avait encore toute sa tête, ses liens avec Shikû était blanc comme neige, elle n’avait aucuns secrets pour Al, son entente avec Sywen était parfait. Elle ne la jalousait pas plus que cela. Elle aimait l’apparence de sa jumelle et son fort caractère. Elle aurait aimé être aussi forte que le printemps mais n’était qu’une faiblarde femme hivernale. Le genre de personnes qu’on évite, par simple fait qu’elle sont trop compliqués à comprendre et trop chiante à rassurer toute la sainte journée.
Elle toucha l’une des pierres de la tour, se demandant ce qu’il pouvait bien ce cacher en haut des escaliers. Allait-elle voir un nid de corbeaux ? Ou bien, simplement des débris jamais ramassés ? La nuit commençait à tomber. C’était la fin de journée. Une journée éprouvante. Si elle pouvait bien finir, cela rassurerait ce petit cœur meurtri.
Elle monta donc les marches deux par deux. Se pressant vers une salle à moitié fermée. Mais elle ni trouva rien de bien amusant. Simplement une ouverture, qui devait servir de fenêtre. Elle analysa les pierres une par une, jusqu’à ce que ses yeux daigne lui donné les informations de ce lieu. Et c’est ce qu’il fit.

« Tour de l’horloge. Elle fut construite dans les anciens temps. La chasse aux sorcières et aux RavensBlood venait de débuté. L’architecte est Lord Oswald di’Crow. Grand mage de tout les temps. Les pierres proviennent d’un pays nommé Egypte. »

Elle caressa chaque jointure des pierres. Tentent de s’imaginer l’Egypte dans sa tête. Elle n’avait jamais été très forte en géographie. Elle ne pu donc voir où se situait ce pays. Elle passa alors sa tête dans l’ouverture et observa le paysage à moitié endormi. Les coudes posé sur le « rebord », le regard dans le vague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice • Etudiante
avatar

Sywen Osmose
Administratrice • Etudiante

Messages : 7
Date d'inscription : 03/04/2015

Carte d'Identité
Profession: étudiante
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Mar 14 Avr - 23:46

Alors qu'on venais tout juste poster nos valise au pensionnat pour commencer notre nouvelle que Dina laissa ses valises a l'abandon pour aller se balader surement après elle avais besoin de ses changer les idées le trajets jusque ici c'était fait dans un silence religieuse, je la regarda partir avant de me mettre a ranger mes affaire et ses affaire ensuite perdu dans mes penser en repensant ce qui c'était passer avant notre long coma et ce que m'avais fait Al et rien que repenser a lui en senti la colère monter moi et je serra les poing, Malgré que deux ans soit passer je n'avais toujours pas accepter ce que m'avais Al et je marmonna pour moi même.

~Al je te maudit de m'avoir fait ca et d'avoir de t'en vanter auprès de Dina tout ça pour la faire souffrir...Je te hais!!~

Je me leva d'un bond et aller taper de tout mes forces contre le mur face a moi et puis je ferma les puis tenta de reprendre mon calme respira un grand coup et fini de ranger les affaires avant de me changer de d'en fier une robe pull avec un collant couleur peau et une paire de botte haute et coiffa mes long cheveux d'une longue tresse qui retombais sur mon épaule et sortir de la chambre.Une fois dehors je commença a errer sans but précis perdu de nouveau dans mes penser me demander comment j’allai pouvoir retrouver la confiance de ma sieur lui dire toute la vérité ne fera que la braquer elle idolataire trop Al pour le croire capable de se rabaisser ce qu'il ma fait et pourtant il avais bien fait et rien que le fait de repenser de nouveau a ce qui passer me remis en colère et je poussa un crie pour me défouler et continua a avance errant sans but précis et alors que je arrivais vers un tour en plutôt mauvais état j'entendis une voix crier.

MAIS A CAUSE DE TOI, CERTAINS NE SE RÉVEILLERONT SANS DOUTE JAMAIS !!!!


Je reconnue la voix de ma sœur je continua d'avance tranquillement et m'approche de la tour et vit qu'on pouvais y monter ce que je fit et vis ma sœur accoudé a la fenêtre perdu dans ses penser et l’observa sans un mot n'osant pas la déranger dans ses penser, et me demande a quoi ou plutôt a qui elle pensait mais ca j'avais la réponse et rien que de penser se senti la colère monter de nouveau et serra les poing sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiante
avatar

Osmose Dina
Etudiante

Messages : 15
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 25

Carte d'Identité
Profession: Etudiante-Vendeuse à la superette
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Mer 15 Avr - 0:27

Doucement, la fatigue gagnait Dina. Elle était à moitié dans le pays des songes quand elle senti la présence de sa sœur dans son dos. Elle se tourna alors d’un seul coup, avec les yeux grands ouverts. Tel un hibou. La fatigue avait laissé place à la haine. Puis, elle vit une petite fenêtre clignoté du côté droit. Elle se focalisa dessus et vit les émotions qui traversaient le corps de sa sœur. Le même sentiment que le sien. Une haine mélangée à la colère. Elle fixa alors les poings serrés de celle-ci, se demandant pourquoi elle était venue la retrouvée si c’était pour lui montrer un tel intérêt.
Elle croisa ses bras collé à sa poitrine. Regardant sa longue tresse rose bonbon pendouillée sur sa poitrine « avantageuse ». Pour finir par la regarder de haut en bas. Elle savait que le corps de sa sœur était beaucoup plus avantageux que le sien et beaucoup plus agréable à toucher et regarder. Elle se mordilla la joue intérieure. Haïssant son apparence. Si elle avait été plus jolie que sa jumelle, peut-être qu’Al ne l’aurait pas trompé avec elle. Peut-être que si elle n’avait pas eu cette apparence Shikû ne l’aurait pas forcé à couché avec lui. Peut-être que si elle avait été beaucoup plus forte, comme l’était Sywen, il ne serait pas venu la voir. Et le chantage n’aurait pas fonctionné.
En fait, il y avait beaucoup de « Et si ». Mais c’était ainsi et elle n’arrivait pas à accepté la situation. Qui l’aurait pu à sa place ? Elle arrêta de faire des allés-retours avec ses yeux et plongea ses yeux dans ceux de la RavenBlood. Puis d’une voix froide, lui adressa la parole.

♠ Que fais-tu ici ? Si tu es en colère, ce n’est pas la peine de venir me voir. Surtout, si c’est venir me raconté des méchancetés sur Al. Je suis venue ici pour oublier cette histoire de coma, je suis venue ici pour fuir la réalité. Alors, si tu pouvais avoir l’obligeance de ne plus m’y faire pensée avec ta haine envers lui, cela m’arrangerait fortement !!!!

Elle pointa du doigt ses poings serrés. Avant de ne plus prêté attention et de retourner à sa contemplation du paysage. Elle grimpa sur le rebord, pour posé son fessier sur le bord et laisser pendouillé dans le vide ses jambes. Profitant de la légère brise. Elle profita du silence, elle savait que la réponse de sa sœur allait être cru, c’était ainsi qu’elle était. Puis, comme-ci elle tentait d’éviter d’entendre de nouveaux les horreurs que Sywen allait dire, elle se mit à pointé du doigt l’étendu des champs. Laissant un peu d’espace pour que Mademoiselle puisse venir voir ce qu’elle pointait du doigt. Elle voulait parler de sa mère. Se servant de la défunte comme excuse.

♠ A ton avis, où mère est-elle née ? Dans un champ ? Sur la plage ? Dans un hôpital ? Dans la montagne ? Paraîtrait-il que la grand-mère avait vécu les heures sombre des RavensBlood. Tu sais, cette chasse aux vampires organisée par les humains? Je me demande bien comment notre espèce à fait pour survivre. Père n’a pas eu le temps de nous l’apprendre. Et j’aurai bien posé la question à une autre personne que toi, mais elle n’est malheureusement pas à mes côtés en ce moment même.

Partant de nouveau dans ses pensées, elle se rappela qu’elle aimait poser des questions à Al. Il était plus âgé et savait plus de choses qu’elle. Il connaissait des histoires qu’aucune des jumelles ne connaissaient. Et cela amusait Dina, elle se sentait plus avancée que les autres. Plus grande, plus mature. Même si, les histoires de guerre lui causaient des nuits cauchemardesques, elle continuait d’en demander encore et encore au jeune homme. Elle aimait le voir plonger dans ses souvenirs, comme-ci il vivait lui aussi ce qu’il c’était passé. Comme-ci il ressentait la douleur des anciens, comme-ci il avait vécu plus qu’il ne le disait. Son visage sérieux et grave impressionnait Dina. Elle le trouvait encore plus beau que lorsqu’il était lui-même. Au bord des larmes, elle arrêta de balancer ses pieds dans le vide. Fixant le ciel orangé devenir de plus en plus sombre. La pénombre arrivait, comme son chagrin augmentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice • Etudiante
avatar

Sywen Osmose
Administratrice • Etudiante

Messages : 7
Date d'inscription : 03/04/2015

Carte d'Identité
Profession: étudiante
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Mer 15 Avr - 17:09

Dina se retourna et me fixa de haut en bas en me détaillant elle avait bien remarquer que j'ete colère et pourtant elle ne disait rien je me demandais ce qu'elle pouvais bien penser et surtout quand t'elle allait exploser me déversant toute sa haine sur moi c r a son regarde j'avais bien deviner qu'elle avais compris d’où venais ma propre colère et finalement le moment tant redouter arriver,Dina me dit d'un voix froide.

♠ Que fais-tu ici ? Si tu es en colère, ce n’est pas la peine de venir me voir. Surtout, si c’est venir me raconté des méchancetés sur Al. Je suis venue ici pour oublier cette histoire de coma, je suis venue ici pour fuir la réalité. Alors, si tu pouvais avoir l’obligeance de ne plus m’y faire pensée avec ta haine envers lui, cela m’arrangerait fortement !!!!


Et voila encore une fois Al était au cœur de la conversation et comme je l'avais deviner elle adorer et quoi que j'aurai pu dire sur lui et sur qu'il ma fait Dina ferai l'autruche et préfera m’engluer plutôt que de m’écoute .Je desserra doucement mes poing fixant Dina qui c'était installer sur le bord la fenêtre ses jambe pendouillant dans le vide de nouveau plonger dans ses penser soudian sa voix résonna en me posant des questions.

♠ A ton avis, où mère est-elle née ? Dans un champ ? Sur la plage ? Dans un hôpital ? Dans la montagne ? Paraîtrait-il que la grand-mère avait vécu les heures sombre des RavensBlood. Tu sais, cette chasse aux vampires organisée par les humains? Je me demande bien comment notre espèce à fait pour survivre. Père n’a pas eu le temps de nous l’apprendre. Et j’aurai bien posé la question à une autre personne que toi, mais elle n’est malheureusement pas à mes côtés en ce moment même.


Elle essayer de changer de conversation en parlant de notre mère et a les coups elle pensait Al a qui avais toujours réponse a tout et je savais que Dina adoré ca et je ne pouvais pas lui en vouloir car je sais que trop bien ses sentiment qu'elle avais après Al et donc en respirant un grand coup je ferma les yeux et attendis quelque seconde avant de m'assoir sur le sol se remontant mes genou près de mon visage et de dire.

~Je supposer que notre mère a du naître les montagne elle toujours adoré les montagne, elle pouvais y passer des heures a ce balades et chaque qu'elle regardais elle avais ce petit sourire qui prouvais qu'elle était heureuse


je ferma les yeux en enfouie mon visage dans mes genou de parler notre mère,me remontais des souvenir de notre famille et je commencés a remarquer que j'ai toujours vécus en peu a l’écart sans vraiment me lier d'amitier avec mes frère et sœur mise a part Dina et Al qui c'était servie de moi pour se venger de Dina.Je pris de grande bouffé d'air pour reste calme et je sentie les larmes me monter au yeux regrettant de ne pas pouvoir lui dire ce que j'ai sur le cœur vis a vis de Al  a Dina car je ne voulait plus me disputer avec je l’aimais trop pour ca et je voulait tout pour la rendre heureuse mais hélas la seul choses qui pourrai la rendre heureuse serai Al mais il était toujour endormir dans cette cuve.Je fini pat dire a Dina.

Je suis désoler de ce qui passer avec Al je ne voulait  vraiment pas te faire souffrit......

Je laisse ma phrase sans la finir n'arrivant pas a la finir,ou plutôt je n'arrivais pas a la finir car si je commencés a expliquer ce qui c'était passer avec Al, Dina ne croira pas et se braquera ce que je n'ai pas envie j'avais déjà perdu sa confiance j'avais pas envie de perdre le peu d'amitier qui me rester d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiante
avatar

Osmose Dina
Etudiante

Messages : 15
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 25

Carte d'Identité
Profession: Etudiante-Vendeuse à la superette
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Jeu 16 Avr - 18:42

Elle entendit l’air bougé. Le sortant par la même occasion de ses pensées. Elle jeta un bref coup d’œil vers sa sœur et la vit agenouillée au sol. Les jambes encerclés pas ses bras. Puis, elle remémora des souvenirs en répondant à sa question. Il était vrai que leur mère adorait les montagnes. Pour elle, une montagne était rempli de sagesse, était forte, cachait des mystères et était d’une beauté magistrale ! Elle aimait emmener ses enfants et son mari faire des randonnés en plein été. Et Dina adorait la suivre, elle trouvait la verdure, les fleurs sauvages et tout ces petits animaux amusant et magnifiquement colorés. Des images de différents paysages montagneux défilèrent sur son œil droit. Un sourire fit surface sur ses lèvres. A peine visible mais bel et bien là.
Dina et Sywen ressemblaient énormément à leur mère. La seule différence était que celle-ci avait de longs cheveux ondulés d’un vert qui brillait sous le soleil. D’une peau pâle et d’une paire de yeux en amande coloré d’une touche de vert et de jaune. Dina savait qu’Al avait hérité des yeux de leur mère, d‘une couleur différente. Dina sorti de sa poche de manteau, un portefeuille en cuir blanc et l’ouvrit. Caressant délicatement, avec le pouce, le visage de sa mère. Qui avait un sourire éclatant sur l’image. Pas comme la dernière fois que la jeune fille l’ai vu. A ce moment là, sa mère était au stade finale de la grippe et avait le teint grisâtre, des yeux à moitié clos et une bouche entre ouverte, à peine capable de respiré. Ne sachant plus parler.
Se fixant sur l’image rayonnante de sa mère, elle entendit Sywen prendre une bouffée d’air. Pensait-elle, elle aussi au dernier souvenir qu’elles avaient de leur créatrice ? Elle se tourna vers elle, fixant chaque geste, chaque mimique, voir pourquoi elle était aussi perturbée et triste. Malgré qu’elle ne fût pas cent pour cent jumelles et que l’entente entre elle avait été brisé. Dina n’aimait pas plus que cela de la voir souffrir seule dans son coin.

« Qu’as-tu Sywen ? … Je n’oserai jamais te le demander à voix haute, si tu ne te libère pas, qui le fera à ta place ?! Malgré le fait que je te haït de m’avoir volé Al, tu restes au jour d’aujourd’hui ma seule et unique famille… »

Après avoir pensée cela, elle allait déposer la photo de sa mère sur ses bras. Mais son geste fût interrompu par les excuses qu’elle était entrain de lui fournir. Elle fixa son portefeuille, ne sachant pas réellement ce qu’elle allait faire. La ranger et ignorer ses propos ou le garder en main et s’expliquer une bonne fois pour toute sur la question.
Après mur réflexion. Elle décida d’en parler une unique et dernière fois avec elle. Elle prit une grande bouffée d’air et descendit de son perchoir. Pour se poser en face d’elle, yeux dans les yeux, en position lotus.

♠ Très bien, si tu souhaites revenir sur ce sujet, nous allons le faire. Mais ce sera l’unique fois où je daignerai en parler de nouveau avec toi. *Elle fixa durement Sywen dans les yeux* Tu es désolée, certes. J’accepte tes excuses. Mais cela ne changera jamais le fait que tu l’as fait avec lui. Que j’ai du, ne serait-ce que quelques nuits, partager le corps de l’homme que j’aime avec toi. Tu es bien plus jolie et bien former que moi, je le conçois également. Mais cela ne te donne en aucun cas, tous les droits. Et si, par miracle, Al revenait parmi nous, je t’interdis de reposer ne serait-ce qu’une seule fois un doigt sur lui. Me suis-je bien faite comprendre ?! Ou faut-il que je m’explique avec des mots beaucoup plus sévères ? Ce qui, en l’occurrence, ne me plaît guère. Tu es à présent ma seule famille. Je n’aimerai donc pas perdre le seul être qui m’est chère aussi inutilement.

Elle tendit son portefeuille à sa sœur. Tentent maladroitement de lui sourire comme elle le faisait à cette époque. Où elle avait encore toute confiance en elle, où elle pouvait compter sur elle sans se soucier du mot « Trahison ».

♠ Cela t’aideras peut-être à te réconforter lorsque mère te manque. J’en ai une autre dans mes affaires. Tu peux la prendre, je te l’offre. Mais ne vas pas t’imaginer pour autant, que je pourrais faire comme-ci il ne c’était rien passé. Même si je le souhaiterai plus que tout, je n’y arriverai pas. Cela m’a trop blessée ! Je me suis sentie trahit et abandonnée par les êtres qui m’était chère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice • Etudiante
avatar

Sywen Osmose
Administratrice • Etudiante

Messages : 7
Date d'inscription : 03/04/2015

Carte d'Identité
Profession: étudiante
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Jeu 16 Avr - 23:48

Quand je commença a parler de maman, Dina se retourna vers moi me regarde sans rien dire surement plongé dans les penser de nos balades dans la montagne en famille,j'observais discrètement Dina je vis un petit souri se dessiner,distrait mais il était la, elle était tellement jolie quand elle souriait et ca devenais si rare que j'en profita en fond car je sais que je reverrai pas avant un moment ce sourire.Soudian elle s'approcha de moi alors que je tentais vainement de m'explique sur ce qui c'était pas avec Al, mais quelque choses ou quelqu’un m’empêcher d'en parler a chaque ce me fessait comme un bloquage.Arriver a mon niveau Dina se mis a face et planta ses yeux vert émeraude dans mes yeux, et me dit.

♠ Très bien, si tu souhaites revenir sur ce sujet, nous allons le faire. Mais ce sera l’unique fois où je daignerai en parler de nouveau avec toi. Tu es désolée, certes. J’accepte tes excuses. Mais cela ne changera jamais le fait que tu l’as fait avec lui. Que j’ai du, ne serait-ce que quelques nuits, partager le corps de l’homme que j’aime avec toi. Tu es bien plus jolie et bien former que moi, je le conçois également. Mais cela ne te donne en aucun cas, tous les droits. Et si, par miracle, Al revenait parmi nous, je t’interdis de reposer ne serait-ce qu’une seule fois un doigt sur lui. Me suis-je bien faite comprendre ?! Ou faut-il que je m’explique avec des mots beaucoup plus sévères ? Ce qui, en l’occurrence, ne me plaît guère. Tu es à présent ma seule famille. Je n’aimerai donc pas perdre le seul être qui m’est chère aussi inutilement.

Et voila pour elle j'éte la seule fautive,son précieux Al,lui n'avais évidement rien fait, c'était moi, moi et mon "corps avantageux" Je serra les poing je préféra rien dire pour le moment mes larmes me monta au yeux si seulement je pouvais m'expliquer sans être bloque tout serai bien plus simple et je pourrai lui montrer la vrais nature de Al. Je remarquais qu'elle me tendais son porte-feuille avec sourire maladroit dedans il avais une photo de maman et elle me dit.

♠ Cela t’aideras peut-être à te réconforter lorsque mère te manque. J’en ai une autre dans mes affaires. Tu peux la prendre, je te l’offre. Mais ne vas pas t’imaginer pour autant, que je pourrais faire comme-ci il ne c’était rien passé. Même si je le souhaiterai plus que tout, je n’y arriverai pas. Cela m’a trop blessée ! Je me suis sentie trahit et abandonnée par les êtres qui m’était chère.

Je pris la photo de maman ne retenant maintenant plus mes larmes même en essayer d’être gentille ces mot était dur et blessant j'ai jamais désirer ce qui passer avec Al et en serrant la photo contre moi je me leva d'un bond et la regarda les yeux remplis de larmes et je lui d'une voix forte.

~Je suis vraiment désoler d'avoir oser touche a ton précieux petit Al mais dit toi une choses j'ai jamais au grand jamais désirer ce qui s'ai passer mais mais.......

Voila de nouveau bloquer ca fessait que rajouter a ma colère et ma profonde tristesse et je décida de la planter la et je partir en courant dévalant les escaliers et continua a courir droit devant jusqu’à que je bute sur un caillou et m’étalant de tout mon long et en relevant je senti une douleur au niveau du genou,je m'était blesser mon collant était filer et je saignait mais malgré la douleur je continua de courir et fini par trouver refuge derrière un gros m’écroulant sur le sol et je restais a regarder la photo de ma mère tout en continuant de pleuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiante
avatar

Osmose Dina
Etudiante

Messages : 15
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 25

Carte d'Identité
Profession: Etudiante-Vendeuse à la superette
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Lun 20 Avr - 19:43

Elle prit le portefeuille de Dina, le serra contre elle pour se lever d’un bond. Les yeux embués, elle prit la parole avec un ton un peu trop élevé pour Dina. Mais elle l’a laissa finir ce qu’elle avait à dire. Elle venait de vidé son sac, à son tour de le faire. C’est ce qu’elle avait décrété, chacune son tour. Et ensuite, cette histoire ne reviendra jamais sur le tapis. Et cela faisait au moins un poids en moins sur le cœur de la jeune femme hivernale.
Elle expliquait qu’elle ne souhaitait pas couché avec Al. Qui ne le voudrait pas ? Al était si sexy, si beau, si intelligent, si mature. Comment pouvait-elle dire ne jamais avoir voulu couché avec ? Comme-ci elle n’avait prit aucun plaisir quand celui-ci posait ses doigts d’homme doux sur sa peau frêle. Dina en eu envie de vomir. Craché ainsi sur lui alors qu’elle lui cédait son corps tous les quatre matins. Désolée ? Elle n’avait pas réellement l’air désolée. Elle avait plutôt l’air dépitée et en colère. La jeune RavenBlood ne voulait pas croire sa sœur car elle ne voulait mettre sn bien aimé dans le même panier que Shikû. Celui-ci n’était pas un monstre comme l’aîné. Elle le savait et le sentait. Sa jumelle ne pouvait que raconter des mensonges pour être pardonner et retrouver la confiance perdu à jamais de sa sœur.
Elle répéta plusieurs fois le mot « Mais ». Sans pour autant réussir à terminé sa phrase. La femme aux longs cheveux bleutés, vit une larme quitter la joue de la femme au printemps avant qu’elle ne décida de lâchement s’enfuir. Pourquoi fuyait-elle sa seule chance de mettre fin à cette mascarade ?

Se levant doucement, elle fit quelques mouvements avec ses genoux. La position n’était pas très confortable et ses genoux lui faisaient légèrement mal. Sautant les escaliers deux par deux, prenant bien soin de ne pas se torde l’une de ses chevilles, elle avança à pas rapides, sans pour autant courir après elle. Elle entendit un « Boum » sourd. Comme-ci un corps inerte était tombé sur les petits graviers du chemin. Prit de panique, elle se mit alors à courir. Peu sportif dans l’âme, elle ne courait pas bien vite. Mais toujours plus vite qu’une blessée, n’est-ce pas ?
Jusqu’à ce qu’elle puisse suivre Sywen à la trace grâce au sang qu’elle perdait sur le chemin. Elle ralentit au moment où elle vit à quelques mètres d’elle sa silhouette.
Elle allait se mettre à hurler son prénom, mais la silhouette disparut soudain. Marchant silencieusement, presque sur la pointe des pieds, elle alla rejoindra le corps allongée au sol qui lui sert de sœur. Secoué par la tristesse qu’elle laissait s’enfuir d’elle. La photo de sa mère contre elle. Dina poussa un long soupire, se rappelant la promesse qu’elles s’étaient faite avant de quitter le foyer familial.

♠ Partir en pleine conversation, sans même prévenir son interlocuteur, c’est mal Sysy.

Elle s’accroupie près d’elle, caressant ses longs cheveux rose bonbon. Reniflant son parfum, elle savoura la douce odeur fruitée qu’elle dégageait. Cela faisait bien longtemps qu’elle ne c’était pas permise de faire un tel acte. Et encore plus longtemps de lui avoir dit. S’approchant doucement de son oreille, elle lui glissa ces quelques mots :

♠ Ton parfum et doux, sucré et fruité. Je l’aime beaucoup, tu sais ?

Elle lécha du bout de sa langue, le lobe de celle-ci. Jouant avec l’une de ses mèches. Pour finir par la tourner vers elle, se mettant à califourchon au dessus d’elle. Elle sorti un mouchoir et commença à essuyer ses larmes. Chantonnant légèrement un air léger et joyeux. Elle savait que Sywen aimait cet air. C’était celui que leur mère chantait pour les aidées à s’endormir lorsqu’elles étaient plus petites.
Une fois que les larmes cessèrent de coulées, elle approcha son visage à celui de Sysy, plongeant son regard dans le sien, de nouveau. Laissant son côté droit sourire. Un sourire complet était encore impossible. Cela lui demandait déjà beaucoup d’efforts. Mais elle était prête à les faire pour ne plus la voir pleurer.

♠ N’oublie pas que de nous deux, tu es la plus forte. Si tu cède devant l’obstacle, que devrais-je faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice • Etudiante
avatar

Sywen Osmose
Administratrice • Etudiante

Messages : 7
Date d'inscription : 03/04/2015

Carte d'Identité
Profession: étudiante
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Ven 24 Avr - 21:00

Alors que je venais de fuir la conversation ne supportant plus les critique de ma sœur,j'avais rien fait et pourtant c'était de ma faut j'éte presque a priée que Al revienne pour mettre les choses a plat une bonne fait pour toute a fin que Dina comprenne que j'avais rien fait. Alors que j'ete toujours coucher sur le sol en pleuré,Dina arriva a mon niveau, en soupirant a quoi elle pouvais encore penser, aller t'elle me consoler ou encore me critiquer.Mais pour le moment le silence régner entre nous ,soudain, elle pris la parole et me dit.

♠ Partir en pleine conversation, sans même prévenir son interlocuteur, c’est mal Sysy.

Effectivement c'est mal mais je pouvais reste alors qu'on m'accusait de choses que j'avais pas faite de ma propre volonter,au bout d'un moment Dina s’accroupit vers moi et commença a me caresser les cheveux,j'adorai çà et je ferma les yeux profitant de se moment, elle se rapprocha doucement de mon oreille et me dit.

♠ Ton parfum et doux, sucré et fruité. Je l’aime beaucoup, tu sais ?


Après ces mots et me léchè du bout de la langue lobe de mon oreille,toute en jouant avec une mèche de mes cheveux ,et au bout d'un moment elle me trourna vers elle et se mis a califourchon sur moi en essuyant mes larmes et mis a chantonner une chanson, mais pas importe quelque chanson .
C’était celle que notre mère nous chantais quand on était petite pour nous aider a nous endormir, et alors qu'elle continuais de chanter mes larmes cesserait doucement et fut arrêtais totalement, Dina approcha son visage du mien avec un demi sourie et me dit.

♠ N’oublie pas que de nous deux, tu es la plus forte. Si tu cède devant l’obstacle, que devrais-je faire ?


Je la regarda droit dans les yeux elle avais pas tord j'ete plus forte que elle normalement ou du moins je cachait ma tristesse plus facilement qu'elle j'avais tellement pris l'habitude de m'isoler,d’être seule , Seule maman voyait de son vivant ma faiblesse et savais me consoler pour me rendre de nouveau forte face a Dina et en prenant une grande inspiration je levé mon bras et caressa du bout des doigt la joue de Dina et avec un regarde plein de tendresse et d’amour je lui dit.

~Oui je n’oublierai pas Dina je te le promet je resterai forte pour toi!

En la fessant basculer doucement sur le coter je me releva et ferma les yeux et commença a faire quelque pas de danse car c'était le seule moyen pour moi d’évacuer ma tristesses et mes angoisses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiante
avatar

Osmose Dina
Etudiante

Messages : 15
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 25

Carte d'Identité
Profession: Etudiante-Vendeuse à la superette
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Lun 27 Avr - 21:04

Après ses dernières paroles, Sysy l’a fixa droit dans les yeux. Comme-ci ses mots avaient été un électrochoc pour la jeune femme. Après un court instant de réflexion interne, les doigts fins et bien manucuré du vampire, effleura la joue de Dina. Le regard de celle-ci s’adoucit et elle prit la parole. Elle lui promit de rester forte pour elle, de ne flancher sous aucuns prétextes. Etait-ce possible de tenir une telle promesse ? Chaque être vivant avait des coups durs, chaque être vivant finissait par flancher. Et elle osait quand même promettre, ce qui était impossible, selon les lois de l’humanité ?
Dina se laissa aller vers le côté, roulant dans l’herbes fines, s’arrêtant au bout de tour sur « elle-même ». Elle entendait l’air être fouetté. Regardant les gestes techniques et gracieux de sa sœur, elle se mit de nouveau en position du tailleur. Posant un coude sur sa cuisse, le menton sur son poing. Admirant le corps s’allonger et se tordre dans tous les sens.
Se rappelant qu’à une époque, elles avaient aimé réaliser des spectacles à deux. Chaque période de Noël était pour elles un moment précieux qui faisait croître leur lien. Cela les unissait un peu plus à chaque fois. Dina eu un petit sourire en coin en se rappelant qu’une fois, elle avait oublié son texte et c’était enfui en pleurant dans les couloirs de la maison familiale. Poursuivit par sa sœur, Al et sa mère, qui tentait, de bonne fois, de la ramener à la raison. De lui faire retrouver le sourire.
Après s’être repassé en boucle plusieurs fois son souvenir joyeux, elle eu un regard froid et rempli de mépris. Se détournant de l’objet de son envie, elle observa un terrier. Non loin de là. Se demandant ce qu’il pouvait bien se cacher à l’intérieur. Activant avec un haussement de sourcil, son œil « bionique », elle chercha la race de l’animal grâce à un poil qui avait été perdu par la bestiole. S’approchant à quatre pattes du terrier, sans un bruit, elle attendit la fin de l’analyse.
De nouveau ce point qui clignotait en haut de son champ de vision, ce concentrant sur le texte qui était entrain de défilé, elle comprit qu’une famille de renards s’y était terré. Une alerte se fit soudain entendre dans sa tête, prise de panique et complètement assourdie par le bruit strident, elle serra les dents, se leva d’un bond et courra vers sa sœur. Elle la poussa vers l’avant, sans même donner d’explications, lui aboyant dessus pour qu’elle se mette à courir vers la tour. Il fallait absolument qu’elles se mettent en hauteur, là où l’animal ne pourrait pas les attrapés. Dina aimait les animaux, le tué n’était donc pas une solution pour elle. Si elle ne voulait pas finir en chair à pâté, il fallait se sauvé et vite. Ses yeux allaient du dos de Sywen qu’elle poussait à celui des kilomètres qui les séparaient du renard enragé.
C’est à ce moment précis, qu’elle vit un coin pour escalader la tour. Elle pouvait faire un bond gigantesque, mais pas aussi énorme que la taille du bâtiment abandonné. Lâchant finalement le dos de sa jumelle, elle fit un bond et attrapa la première prise, se dépêchant de grimper pour laisser la place à la jeune femme.

♠ Dépêche-toi de grimper ! Il est à seulement trois kilomètres de toi. Quelques secondes et ta jambe sera entre sa gueule !! Et je n’ai pas envie d’abattre cette pauvre bête apeurée !

Une fois sur le toit, elle s’étala de tout son long, reprenant son souffle petit à petit. La course à pieds n’était vraiment pas son truc. Ce n’était pas une très grande sportif dans l’âme disons. Désactivant son alerte, qui n’avait plus lieu d’être, elle posa son avant bras gauche sur son front. Sentent sa tension chutée. Elle sorti alors de la poche de son manteau, un sachet de caramel salé, s’en enfilant un, pour tendre ensuite son paquet à Sywen. Son père avait bien fait son travail. A une exception près, il fallait quand même bien se nourrir pour pouvoir contrôler parfaitement les nouvelles options de leur corps. Sans même lancer un regard à celle-ci, fixant le ciel qui était à présent sombre. Regardant les nuages dansés dans les airs, s’amusant à cache-cache avec les étoiles. Elle fini par dire quelques mots à la jeune femme aux cheveux roses bonbons.

♠ Tu devrais en prendre un. Ils sont bons et cela fait du bien au corps. *Court moment de silence. Laissant l’air parler autour d’elles.* Tu crois que si j’en aurai donné un au renard, il ne nous aurait pas pourchasser ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice • Etudiante
avatar

Sywen Osmose
Administratrice • Etudiante

Messages : 7
Date d'inscription : 03/04/2015

Carte d'Identité
Profession: étudiante
Etat Civil: Célibataire
Origine: Vagabond

MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   Mer 29 Avr - 16:28

Alors que je continuais de danser, les yeux fermer, la danse me permettais de me librer de mes peur, mes craintes, et au bout d'un petit moment Dina me poussa de façon assez presser je ne comprenais pas vraiment pourquoi soudainement elle poussait comme ca je regarda par dessuss l'épaule de Dina et vu que un renard enragé,alors qu'on continuais de courir on arriva vers la tour et Dina commença a grimper la tour et me dit.

♠ Dépêche-toi de grimper ! Il est à seulement trois kilomètres de toi. Quelques secondes et ta jambe sera entre sa gueule !! Et je n’ai pas envie d’abattre cette pauvre bête apeurée !

Je commença a grimper et suivant ma sœur jusqu'au en haut de toit de la tour et une fois la haut, je vis dina s'assoir étalant ses jambes, elle était totalement essouffler ca se voyait qu'elle avais peine a grimper cette tour, le sport n'avais jamais était le fort de Dina et la voir comme ca me fit sourie, je la vis sortir un paquet de caramel salé en mis un dans sa bouche et me tendit le paquet et me dit.

♠ Tu devrais en prendre un. Ils sont bons et cela fait du bien au corps. Tu crois que si j’en aurai donné un au renard, il ne nous aurait pas pourchasser ainsi ?

Je pris un caramel et pose le paquet entre nous pensant a ce qu'elle venais dire je savais pas si un donner au renard l'aurai occuper ou même si il aurai manger d’ailleurs ca aurai été comique car il ce serai coller les mâchoires et ca me fit rire et quand je me calma je lui dit.

~Je ne pensa pas que le renard l'aurai manger et si il aurai manger il aurai surement les mâchoires coller ce qui aurai comique, en tout cas merci de m'avoir sauver la vie.

Je lui fit un gros bisous sur la joue un grand sourire au lèvre praceque malgré ce que c'était passer et le fait qu'elle avais perdu sa confiance en moi, elle tenais toujours a moi et je me leva d'un bond et je lui dit.

Et si on rentrais en pensionnat tout les deux,je commence a fatiguer et j’aimerai me reposer.


Je descendi doucement la tour et atterir sur la terre ferme et leva la tête vers le haut pour voir si ma soeur allait me suivre ou non.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠   

Revenir en haut Aller en bas
 

♠ La tour inconnue. Mais où sont les corbeaux ? ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mais où sont passées les PCB Street fighter II ?
» info forum : mais où sont les smileys ?
» Mais ils sont fous ces collectionneurs...
» Comptes-rendus de batailles
» Mais ou sont-ils ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Montagne aux Corbeaux :: Le Pensionnat :: Alentours :: Tour-